Marlborough s’en va-t-en: guerre au Chili

La galerie Marlborough est présente sur quatre continents

Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1996 - 271 mots

Déjà installée à New York, Londres et Madrid, sans compter son bureau de Tokyo, Marlborough Gallery, Inc. vient d’étendre son réseau international au Chili, avec l’ouverture d’une succursale à Santiago, dirigée par Ana Maria Stagno, commissaire d’expositions et marchand d’art chilienne.

SANTIAGO - "Elle a l’œil très sûr, elle connaît bien les collectionneurs et elle est d’une grande discrétion", déclare August Uribe, directeur du département latino-américain chez Sotheby’s, au sujet d’Ana Maria Stagno, qui représentait déjà les intérêts de la galerie Marlborough au Chili depuis 1990. Ana Maria Stagno demeurera propriétaire en titre de l’AMS-Marlborough Galeria et vient d’acheter un espace de 500 m2, dans le quartier des galeries de Santiago, pour sa nouvelle installation.

Elle y proposera bien sûr des œuvres d’artistes de la galerie Marlborough, parmi lesquels le Colombien Fernando Botero, le Chilien Bravo et l’artiste pop d’origine vénézuélienne Marisol, tous trois très appréciés des collectionneurs latino-américains. Si les ventes le permettent, le partenariat a également pour but de faire découvrir des artistes nord-américains et européens aux collectionneurs d’Amérique du Sud, dont l’intérêt tend à se porter exclusivement vers les artistes locaux.

De façon réciproque, Pierre Levai, directeur de Marlborough-New York, a l’intention de présenter l’art sud-américain aux États-Unis et peut-être à Madrid, en commençant par des œuvres sur papier des Chiliens Samy Benmayor, Benjamin Lira et Gonzalo Cienfuegos, d’ici deux ans.

De son côté, Ana Maria Stagno continuera à travailler en liaison avec l’agent de Marlborough à Buenos Aires, Teresa Anchorena, afin d’orchestrer les expositions temporaires d’artistes représentés par la galerie dans les musées d’Argentine, du Brésil et du Chili.

AMS Marlborough Galeria, Nueva Costanera 3723, Vitacura, Santiago.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°21 du 1 janvier 1996, avec le titre suivant : Marlborough s’en va-t-en: guerre au Chili

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque