Salon

Les libraires à la Mutu

7ème Foire internationale du livre ancien

Le Journal des Arts

Le 1 mai 1995 - 535 mots

\"Le plus important salon de son genre dans le monde\" selon ses organisateurs, le SLAM (Syndicat de la librairie ancienne et moderne), la 7ème Foire internationale du livre ancien se tiendra du 11 au 14 mai à la Mutualité.

PARIS -  Quatre-vingt-douze libraires, parmi lesquels 32 étrangers venus d’Espagne, d’Italie, des Pays-Bas, d’Allemagne, de Belgique, de Grande-Bretagne, de Suède, de Suisse et des États-Unis, transformeront pendant quelques jours la Mutualité en une énorme librairie.

Y seront exposés quelque 20 000 livres anciens et modernes, dont des incunables, des enluminures, des livres d’artistes et des éditions originales, des gravures, des estampes et des autographes, couvrant des sujets aussi divers que la littérature, l’histoire, les voyages et les sciences. Les organisateurs attendent non seulement des amateurs français mais aussi de nombreux collectionneurs étrangers, principalement allemands, suisses et belges.

Selon le président du SLAM, Jean-Etienne Huret, de la librairie Le Tour du Monde, les prix iront de quelques centaines de francs pour des "ouvrages de documentation" jusqu’à 500 000 francs, voire plus, pour un "livre–objet", un volume rare, d’excellente provenance et dans une reliure exceptionnelle.

"Ce qui caractérise le marché français en bibliophile, c’est l’exigence de qualité et notamment pour la reliure," estime Jean-Etienne Huret. "Les meilleurs relieurs sont français, et les plus belles ventes de livres, pour la qualité des exemplaires, s’organisent toujours à Paris." Optimiste quant au succès de la Foire, qui sera désormais annuelle et non plus biennale, Jean-Etienne Huret souligne que la bibliophilie, contrairement à la plupart des secteurs du marché de l’art, a échappé à la spéculation et à la crise des dernières années.

"Le livre ancien a traversé ces années de crise économique sans connaître les flambées ou les retombées brutales d’autres secteurs," estime-t-il. "Les collectionneurs de livres rares sont des gens secrets et cultivés, qui n’attendent pas d’être socialement valorisés par leur passion."

Parmi les œuvres exposées à la Foire, on trouvera à la Librairie Gilhofer & Ranschburg, de Lucerne, une rare édition originale de l’ouvrage scientifique de Bernard Palissy, Discours admirables, de la nature des eaux et fontaines. La Libreria Antiquaria Pregliasco, de Turin, montrera la seconde édition originale – parue la même année que la première – du Tartuffe de Molière, et la Librairie J.P. Veyssiere, de Tours, exposera le seul manuscrit connu d’Henriette et Saint Clair ou la force du sang, la pièce de théâtre du marquis de Sade jouée à l’asile de Charenton en 1808.

Un ouvrage en russe, Le glorieux canal de la mer Baltique à la mer Blanche, comprenant des essais de trente-cinq écrivains à la gloire du chantier que Staline fit construire par 200 000 prisonniers "ennemis de classe", figurera à la Librairie Serge Plantureux, tandis qu’on trouvera à la Librairie Giraud-Badin une édition originale des Fleurs du mal de Charles Baudelaire renfermant les six pièces condamnées.

Maison de la Mutualité, 24, rue Saint-Victor, 75005 Paris (angle du bld Saint-Germain). Jeudi 11 mai, de 18h à 21h, 12 et 13 mai de 11h à 19h, dimanche 14 mai de 11h à 16h. Organisateurs : Syndicat de la librairie ancienne et moderne (SLAM), tél : 43 29 46 38, fax : 43 25 41 63. Entrée : 50 francs, donnant droit à un billet permanent et au catalogue.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°14 du 1 mai 1995, avec le titre suivant : Les libraires à la Mutu

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque