Mardi 11 décembre 2018

Le marché de l’art perd ses repères

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 29 mars 2017 - 210 mots

HONGKONG - Clare McAndrew persiste et signe. Très contestée par Rachel Pownall, l’économiste qui l’a remplacée dans la production annuelle du rapport de la foire Tefaf sur le marché de l’art, elle maintient dans celui édité aujourd’hui pour la foire Art Basel Hong Kong que le marché est bien plus vaste (56,6 milliards de dollars) que ne l’estime sa consœur (45 milliards). Argumentant longuement sur sa méthodologie, elle affirme que le marché global a baissé de 11 % là où Tefaf annonce une hausse de 1,7 %. En cause, une forte baisse des ventes aux enchères (– 26 % et – 19 % pour Rachel Pownall), particulièrement aux États-Unis où le marché total chute de 16 % alors que la Chine limite la casse (– 2 %). S’appuyant en partie sur les données d’Artfacts.net, le partenaire allemand du Journal des Arts pour son Artindex (le classement des artistes français), elle publie pour la première fois le chiffre d’affaires réalisé sur les 230 foires, lequel s’éleverait à 13,3 milliards de dollars. Son rapport fourmille de données sur les ventes par secteur, par région, sur le poids économique des marchands, sur les ventes en ligne. La question est de savoir à qui se fier, du rapport Tefaf ou de celui d’Art Basel…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°476 du 31 mars 2017, avec le titre suivant : Le marché de l’art perd ses repères

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque