Dimanche 21 octobre 2018

La progression du design danois, lentement mais sûrement

Par Roxana Azimi · L'ŒIL

Le 1 janvier 2004 - 315 mots

Depuis quelques années le design danois des années 1940-1960 séduit les Français. Ce design se caractérise par deux tendances, celle des maîtres ébénistes incarnée par Finn Juhl et celle industrielle dont le chantre fut Arne Jacobsen. En dix ans, les prix ont quadruplé. « Mais les grandes signatures danoises restent moins chères de moitié par rapport à leurs homologues français », précise Nicolas Hug, codirecteur de la Galerie scandinave. Pour la production industrielle, l’écart de prix reste de taille entre les premiers modèles et ceux actuels. Un fauteuil de Poul Kjaerholm baptisé PK20 de 1967 peut valoir 9 500 euros dans l’édition originale par Kold Christensen. La seconde édition entreprise par Fritz Hansen en 1981 vaut 4 000 euros. « Poul Kjaerholm faisait du design industriel, fonctionnel et rationaliste, mais avec une finition artisanale », explique Maria Wettergren, directrice de Dansk Møbelkunst. Conçue en 1958, la Egg Chair d’Arne Jacobsen vaut dans les 10 000 euros contre 4 733 euros pour un exemplaire neuf. Le luminaire scandinave est surtout connu pour les recherches de Poul Henningsen. Il superpose des abat-jour en forme d’assiettes évidées qui masquent la source de lumière et la répartissent par ricochet. Le modèle le plus courant, PH5, apparu en 1956, est disponible autour de 800 euros. La lampe dite Artichaut, fabriquée en 1958, substitue des plaques carrées en cuivre aux coupelles. Le modèle ancien se trouve aux alentours de 3 800 euros. Bien que la production de Poul Henningsen ait éclipsé d’autres signatures, la contribution d’Arne Jacobsen et de Werner Panton ne fut toutefois pas négligeable. Si les chaises Fourmi ont assis la réputation de Jacobsen, ce créateur n’en a pas moins composé des luminaires à succès. Le modèle Eklipta, conçu en 1958 est disponible autour de 1 200 euros, tandis que le modèle AJ décliné en lampe de bureau, lampadaire et applique, oscille entre 1 200 et 2 300 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°554 du 1 janvier 2004, avec le titre suivant : La progression du design danois, lentement mais sûrement

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque