La cote ascensionnelle des artistes d’Afrique du Sud

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 18 septembre 2008

Bonham’s, qui organisait sa 4e vente aux enchères d’art d’Afrique du Sud le 10 septembre à Londres, a vu la cote des artistes s’envoler.

LONDRES - La vacation a totalisé 7,6 millions de livres sterling (9,5 millions d’euros) contre une estimation basse de 5 millions de livres sterling, pour 65 % de lots vendus.

Les enchères ont flambé pour The Baobab Tree, tableau de Jacob Hendrik Pierneef estimé au mieux 300 000 livres sterling et parti à 826 400 livres sterling (1,1 million d’euros), soit un record pour un artiste sud-africain. Les prix ont aussi été très soutenus pour les œuvres d’Irma Stern, parmi lesquelles Malay Lady in Green, huile sur toile adjugée 389 600 livres sterling (490 000 euros).

Les acheteurs venaient principalement d’Afrique du Sud, des États-Unis, d’Angleterre, d’Australie et d’Israël.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°287 du 19 septembre 2008, avec le titre suivant : La cote ascensionnelle des artistes d’Afrique du Sud

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque