Dimanche 25 février 2018

Hadrien de Montferrand ouvre une galerie à Pékin

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2009

Ancien collaborateur de la maison de ventes Artcurial, puis du Ullens Center for Contemporary Art (UCCA), Hadrien de Montferrand ouvrira en septembre à Pékin une galerie spécialisée dans les œuvres papiers d’artistes chinois.

PEKIN - « Le dessin, c’est le premier jet, l’expression pure, mais aussi une niche jusque là pas exploitée en Chine, confie le galeriste. Tous les grands artistes, comme Zhang Xiao Gang, ont fait des dessins, mais personne ne s’en préoccupait. Ces artistes sont aujourd’hui contents de pouvoir les montrer. C’est déconnecté de la spéculation qui a entouré l’art contemporain chinois. Ça va aussi légitimer ces artistes en montrant que ce sont des techniciens hors pair. » Hadrien de Montferrand a pour partenaire financier Laurent Dassault, lequel injecte ses deniers à titre personnel sans le support du groupe Dassault.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°306 du 26 juin 2009, avec le titre suivant : Hadrien de Montferrand ouvre une galerie à Pékin

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque