Vendredi 6 décembre 2019

Du spirituel dans l’art

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 5 janvier 2018 - 143 mots

Avec Sidival Fila, art et existence ne font qu’un. Un sacerdoce. Une vie monacale, au sens propre.

Né en 1962 au Brésil, il étudie l’art à São Paulo avant de s’installer en Europe en 1985. Lors d’un voyage d’étude en Italie, il connaît une révélation qui ne sera pas uniquement artistique. Devenu prêtre, il délaisse un temps sa vocation d’artiste, mais après une longue parenthèse, reprend une activité artistique, il y a une dizaine d’années, tout en dirigeant le monastère franciscain San Bonaventura sur le mont Palatin à Rome. Plissant, tissant, cousant ses toiles dans son vaste atelier surplombant le Forum romain.

Organisée avec la complicité du critique d’art Dominique Païni, la première exposition personnelle en France du moine-artiste réunit une dizaine de tableaux monochromes. Parallèlement, une de ses oeuvres est présentée dans l’église Saint-Eustache jusqu’à fin janvier. Un art haute couture, métaphysique.

Galerie Jérôme Poggi, 2 rue Beaubourg, 75004 Paris, jusqu’au 13 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°492 du 4 janvier 2018, avec le titre suivant : Du spirituel dans l’art

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque