Vendredi 28 février 2020

Drouot à l’heure des livres

De la dévotion médiévale à la médecine

Le Journal des Arts

Le 1 mars 1996 - 401 mots

À Drouot, de belles ventes de livres pour bibliophiles ont marqué le début de l’année, chez Mes Tajan, Laurin Guilloux Buffetaud Tailleur, et Libert et Castor.

PARIS - Somptueusement enluminé à Bruges, vers 1440, pour un très riche Anglais, avec 30 peintures en pleine page et 23 petites peintures, Le livre d’heures à l’usage de Salisbury, estimé 2 millions de francs, a été vendu 2 549 650 francs par Me Jacques Tajan, le 22 janvier. C’était, de loin, la vedette de la vente de livres anciens, modernes et manuscrits, qui a totalisé 4 989 350 francs, avec seulement huit lots invendus sur 227.

La Direction du Livre a préempté, à 232 800 francs, Les heures à l’usage de Rome, un manuscrit sur parchemin élaboré dans les pays de la Loire en 1460. Comprenant les Évangiles, des prières à la Sainte Vierge, des heures et des psaumes, le livre, orné de 25 grandes peintures, était estimé entre 200 000 et 300 000 francs. Pour 17 000 francs, la Bibliothèque nationale de France a préempté Les heures à l’usage de Toulouse, imprimé à Paris par Simon Vostre en 1507.

Das Buch der Schatzbehalter, un livre allemand imprimé à Nuremberg en 1491, avec 95 grands bois par Michel Wolgemuth, le maître d’Albert Dürer, a été vendu 416 100 francs, et l’édition incunable illustrée de Térence, 100 750 francs.

La vente organisée par Me Tajan, le 2 février, de livres français et étrangers du XVIIe au XXe siècle, avec de nombreux lots proposés à quelques milliers, voire quelques centaines de francs, a totalisé 1 711 940 francs. Parmi les pièces importantes, une Encyclopédie de Diderot et d’Alembert de 1780, en trente-quatre volumes, a doublé son estimation pour être adjugée 120 000 francs.

Notons également la bibliothèque de M. J. M. Xavier da Silveira, un médecin brésilien – comprenant des livres de médecine, de pharmacie, de voyages et de botanique du XVIIe au XIXe siècle, richement illustrés de gravures – qui a été vendue le 29 janvier par Mes Laurin Guilloux Buffetaud Tailleur. Les 259 lots ont réalisé un produit total de 638 000 francs. Chez Mes Libert et Castor, le 17 janvier, 66 cuivres de graveur et plus de deux cents livres du XVIIe au XIXe siècle, des Ordonnances de Louis XIV, adjugé 6 100 francs, à des éditions de Molière, Dumas et Corneille, parmi beaucoup d’autres, ont totalisé 553 970 francs avec les frais.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°23 du 1 mars 1996, avec le titre suivant : Drouot à l’heure des livres

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque