Dimanche 25 février 2018

Descente aux Limbes

L'ŒIL

Le 21 décembre 2007

Le lot clé de la vente de tableaux anciens qui aura lieu à New York le 23 janvier est une Descente des Limbes de Mantegna, estimée entre 20 et 30 millions de dollars.
Ce peintre, dont l’étude Libert a récemment vendu un échantillon fort disputé de l’œuvre gravé, réalisa la plupart de ses travaux pour les Gonzague, ce qui permet aux experts de supposer que ce tableau est une de leurs commandes. Mantegna traite isolément un sujet rare, habituellement intégré à des scènes de la vie du Christ. Avec originalité, il présente le Christ de dos, écoutant un prophète barbu qui veut s’extraire de la bouche des Enfers ; de part et d’autre, ses compagnons semblent saisis d’horreur. Une jeune femme de profil de Botticelli, dont le style permet de la dater vers 1480, illustre aussi les débuts de la Renaissance italienne (3-5 millions $), tandis qu’un fragment de la Madonna del Libro, de Jacopo Pontormo, évoque les sinuosités maniéristes. Une origine intéressante pour cette œuvre, réalisée pour le maçon Rossino, qui bâtit la maison de ce peintre fantasque et misanthrope décrit par Vasari dans ses Vies. Ignorant toute sa vie les commandes des Médicis, il leur préféra celles de son maître d’œuvre. A noter aussi, une Sainte Famille et un Pêcheur étreignant une paysanne de Rubens (2-3 et 4-5 millions $).

Sotheby’s, New York, 23 janvier

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°543 du 1 janvier 2003, avec le titre suivant : Descente aux Limbes

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque