Collectionneurs en herbe

Quatre artistes dessinent pour les enfants

Le Journal des Arts

Le 1 avril 1996

Pour cette dixième édition du Saga, la Galerie Ariane Bomsel propose une initiative tournée vers les plus jeunes : quatre artistes présents sur le stand pendant toute la durée du Salon vendront aux enfants, pour un prix raisonnable, aquarelles, gouaches et collages qu’ils auront réalisés à leur demande.

PARIS - L’exposition "Le Privilège de l’âge" est née du désir conjoint des artistes et de la galerie de s’adresser aux enfants. Elle se donne pour objectif de développer chez les petits une curiosité pour l’art et, pourquoi pas, d’éveiller des vocations de collectionneurs. Exposée sur les cimaises, à hauteur des yeux des enfants, une foule de petits animaux se livrera à leur regard.

Michelle Daufresne présentera les originaux des dessins qui ornent les livres qu’elle écrit pour les enfants depuis de nombreuses années, récemment publiés aux éditions Syros et Gautier-Languereau. La fable, transposition de la réalité, lui permet d’aborder avec tact certains thèmes graves comme l’exclusion, le racisme, la différence, la vieillesse, la mort, mais également la joie, la liberté et l’amour. Ses aquarelles, rapides et vives, sont de véritables explosions de couleurs.

Hélène Vincent qui illustre depuis longtemps des poèmes de Guillevic, édités chez Gallimard et Minuscules, exposera ses collages, de délicates bêtes à cornes empreintes de tendresse et de fraîcheur. Des vaches spirituelles et humoristiques seront aussi au rendez-vous, les silhouettes favorites d’Annick Claudé réalisées en collage. Enfin, des personnages étranges se glisseront parmi ces animaux, les centaures d’Alain Prillard.

Deuxième temps fort, les enfants pourront demander à l’artiste de leur choix de réaliser un dessin sous leurs yeux. L’immédiateté de la création devrait stimuler un échange enrichissant. Pour les bourses modestes, une machine de fête foraine délivrera, pour 10 francs, de petits objets fabriqués et signés par Alain Prillard.

Par ailleurs, les artistes présenteront leurs travaux récents, quelques nus à la pierre noire d’Hélène Vincent, des vaches en collage et pastel sur papier kraft d’Annick Claudé, et des bois gravés et peints d’Alain Prillard.

LE PRIVILÈGE DE L’ÂGE, Galerie Ariane Bomsel, 1, rue Séguier, 75006 Paris, Saga, stand D19.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°24 du 1 avril 1996, avec le titre suivant : Collectionneurs en herbe

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque