Mercredi 13 novembre 2019

Claire Tabouret - En galerie

Galerie Almine Rech – Paris-3e - Jusqu’au 6 octobre 2018

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 1 octobre 2018 - 124 mots

Pour sa première exposition personnelle à la Galerie Almine Rech, la jeune peintre Claire Tabouret, née en 1981 à Pertuis (Vaucluse), quitte les tableaux qui l’ont fait connaître, des tableaux de familles fantomatiques aux couleurs délavées, pour inaugurer un nouveau cycle dans son travail.
Fortement inspirée par La femme qui pleure de Picasso, de 1937 (d’ailleurs cet événement est double et aura une suite fin octobre au château de Boisgeloup à Gisors, associé à Picasso), l’artiste se penche sur le thème de la lutte, aussi bien en représentant, via des teintes acides, des combats de lutteurs qu’en renvoyant à la figure de l’artiste face au tragique. Les prix des œuvres, réunissant peintures, dessins et collages, sont compris entre 10 000 et 100 000 euros.
« Claire Tabouret, I Am Crying Because You Are Nwot Crying »,
Galerie Almine Rech, 64, rue de Turenne, Paris-3e, www.alminerech.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°716 du 1 octobre 2018, avec le titre suivant : Claire Tabouret - En galerie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque