Vendredi 17 septembre 2021

Art impressionniste et moderne : la folie des grandeurs

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 21 avril 2015 - 210 mots

NEW YORK - Christie’s s’apprête à mettre en vente, le 11 mai, les plus grands noms du XXe siècle, Femmes d’Alger (1955) de Picasso, à un prix de départ record, soit 140 millions de dollars (132,30 M €) et L’Homme au doigt de Giacometti (est. autour de 130 M $). Puis, le 14 mai, la maison tient sa traditionnelle vente du soir, moins fournie qu’à l’accoutumée (44 lots, est. 100 M $), du fait
de la vente du 11 mai.

Elle y propose Composition No III de Mondrian (est. 15 à 25 M $) et Les Meules à Giverny, de Monet (est. 12 à 18 M $). De son côté, Sotheby’s propose une vente de 69 lots, estimée 269 à 366,7 millions de dollars (254,2 à 346,50 M €) avec en vedettes, six toiles de Claude Monet, d’une valeur de 78 millions de dollars (74 M€), dont les iconiques Nymphéas, 1905 (est.30 à 45 M $) et Le Palais Ducal, 1908, issu de la collection Anthony Goldschmidt (est. 15 à 20 M $). Elle mise également sur L’Allée des Alyscamps, de Van Gogh, artiste rare en ventes publiques, estimé plus de 40 millions de dollars (37,80 M €) et daté de 1888, durant sa période arlésienne, l’une des plus cotées.

Sotheby’s, le 5 mai à 19h, www.sothebys.com ; Christie’s, le 11 mai à 19h et le 14 mai à 17h30, www.christies.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°434 du 24 avril 2015, avec le titre suivant : Art impressionniste et moderne : la folie des grandeurs

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque