Samedi 29 février 2020

Abstraction - en galerie

Galeries Le Minotaure et Alain Le Gaillard – Paris-6e jusqu’au 17 mars 2016

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 21 février 2016 - 104 mots

En partenariat avec la Galerie Alain le Gaillard, qui se concentre sur la première école de Paris, la galerie Le Minotaure montre, de son côté, la deuxième.

En tout, une trentaine de pièces (œuvres sur papier, collages, photogrammes, toiles, sculptures et reliefs), réalisées par des artistes emblématiques de cette tendance artistique (Serge Charchoune, Sonia Delaunay, Albert Gleizes, Lucien Hervé, André Lanskoy, Alfred Reth…), sont exposées, pour des prix allant de 3 000 à 300 000 euros. L’objectif ici, en dévoilant certaines réalisations marquantes comme le magnifique Glaive (1954) d’Étienne Béothy, est de témoigner de l’aventure de l’abstraction, notamment dans l’entre-deux-guerres et au cours des années 1950.

« Abstraction, première et deuxième école de Paris »

Galerie Le Minotaure, 2, rue des Beaux-Arts, Paris-6e, www.galerie-leminotaure.com ; et Galerie Alain Le Gaillard, 19, rue Mazarine, Paris-6e, www.alainlegaillard.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°688 du 1 mars 2016, avec le titre suivant : Abstraction - en galerie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque