Palais idéal du facteur Cheval

Type de lieu
Musée

Monument extraordinaire considéré comme le tout premier exemple d’art brut, le Palais Idéal a été érigé pendant trois décennies par un facteur rural autodidacte.

La petite commune drômoise d’Hauterives abrite un monument unique au monde, le Palais Idéal. Cet édifice hors-norme a été classé Monument Historique en 1969 à l’initiative d’André Malraux, le ministre le considérant comme le seul exemple en architecture de l’art naïf. Ce site extraordinaire est le fruit de l’imagination d’un personnage haut en couleur, Ferdinand Cheval. Ce facteur rural, véritable autodidacte, se lance en 1879 dans une entreprise un peu folle. Pendant 33 ans, il collecte sans relâche lors de ses tournées en pleine campagne des pierres. A partir de ce matériau il va bâtir un palais inhabitable, peuplé d’un incroyable bestiaire exotique mais aussi de géants, de fées et de cascades. Cette œuvre onirique est inspirée par les formes de la nature, mais aussi les cartes postales et les premiers magazines illustrés qu’il distribue. Il achève ce projet en 1912. N’ayant pu obtenir l’autorisation de se faire inhumer dans ce palais, le Facteur Cheval se lance à 78 ans dans la construction d’un autre édifice dans l’enceinte du cimetière du village « Le tombeau du silence et du repos sans fin ». Le Facteur qui n’avait aucune formation et était issu d’un milieu assez pauvre est considéré comme le précurseur de l’art brut. Ses constructions ont fasciné les artistes modernes, à commencer par les Surréalistes.

Informations pratiques
PALAIS IDÉAL DU FACTEUR CHEVAL

8, rue du Palais
Hauterives 26390
Auvergne-Rhône-Alpes
France

Contact
www.facteurcheval.com
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque