Dimanche 27 septembre 2020

Les vestiges de l’arc de triomphe de Titus mis au jour

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 1 juin 2015 - 570 mots

ROME (ITALIE) [01.06.15] – Les vestiges du grand arc de triomphe construit en l'honneur de l'empereur Titus ont été mis au jour par les archéologues lors des fouilles du Circus Maximus. Ils seront enterrés à nouveau prochainement en attendant de réunir les moyens techniques et financiers pour poursuivre sa mise en valeur.

Les vestiges du grand arc de triomphe construit en l'honneur de l'empereur Titus ont été mis au jour par les archéologues au Circus Maximus, rapporte ANSA. Identifié en 1934, le site de l’arc de Titus (Arcus Titi) n’avait pas été fouillé en profondeur jusqu’à présent. Les archéologues ont découvert des vestiges architecturaux importants qui permettent une meilleure compréhension du monument. L’annonce de cette « découverte extraordinaire » a été faite jeudi dernier par Giovanna Marinelli, conseillère pour la Culture et le Tourisme sur twitter.

Les fouilles du Circus Maximus, initialement programmées pour 2003, ont commencé en 2010, sont extrêmement complexes par la présence d’une nappe phréatique, une partie des vestiges archéologiques étant recouverts d’eau. L’objectif est de restaurer les structures du Cirque qui sont dans un état d’abandon et de délabrement avancé, pour leur rendre une lisibilité globale pour les visiteurs et de fouiller le site de l’arc de Titus.

Les archéologues ont découvert le pavement antique, plusieurs grands fragments architecturaux en marbre provenant de l’attique et de l’entablement, ainsi que trois socles sur lesquels reposaient les colonnes frontales et une partie du socle de la quatrième colonne. Une partie des anciennes structures de l’Antiquité tardive et du haut Moyen-âge de grande importance ont également pu être conservées et sont actuellement étudiées.

Dans l’attente des ressources financières et techniques nécessaires à l'élimination des infiltrations d'eau et à la reconstruction de l'arc par la technique de l’anastylose, les vestiges seront enterrés à nouveau d’ici quelques jours pour éviter les dommages. En collaboration avec le département d'architecture de l'Université de Roma Tre, les archéologues travaillent actuellement à la reconstitution virtuelle du monument.

Dédié à Titus l’année de sa mort, en 81 ap. J.-C., pour célébrer sa victoire sur les révoltes juives commencées en 66 ap. J.-C. et achevées par la prise de Jérusalem en 70 ap. J.-C, l’arc a été placé au centre de l'hémicycle est du Circus Maximus, pour servir d’entrée triomphale à cet immense hippodrome public du centre de Rome. Cet arc est représenté sur un bas-relief ornant le second arc de Titus (Arcus Vespasiani et Titi), à une seule arche, érigé par l’empereur Domitien et encore visible aujourd’hui. L’arc de Titus a joué un rôle particulièrement important pendant les processions de triomphe célébrant les victoires des généraux ou des empereurs. Le long cortège de triomphe, après avoir reçu les acclamations de la foule dans le Circus Maximus, passait sous l'arche et continuait son chemin vers le temple de Jupiter sur le Capitole.

L’arc de Titus devait mesurer environ 17 mètres de large, avec une profondeur de 15 mètres et une hauteur de plus de 10 mètres. Le monument était constitué de trois arches communicantes, flanquées de quatre colonnes libres posées sur des socles, et était surmonté d’un char de bronze. Des représentations anciennes permettent de savoir que l’arc de Titus était encore debout à la fin du VIIIe siècle. Au XIIe siècle, le pilier central a été incorporé à un aqueduc médiéval (Acqua Mariana) construit par Calixte II en 1122, et au-delà le tour dite « della Moletta » a été édifiée et est toujours visible aujourd’hui.

Légende photo

Le Circus Maximus à Rome © Photo Alers - 2004 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque