Mercredi 19 décembre 2018

Les projets de Mario Resca pour rentabiliser le patrimoine italien

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 octobre 2009 - 334 mots

ROME (ITALIE) [09.10.09] – Le Directeur pour la valorisation du patrimoine culturel italien souhaite lutter contre le déclin du milieu patrimonial en Italie et met la dernière touche à un vaste plan de refonte du système des musées italiens.

Mario Resca veut réorganiser le fonctionnement des musées, sites et monuments italiens. Son objectif ambitieux est d’obtenir un taux de croissance à deux chiffres de la fréquentation et des revenus générés par les musées.

Dans un entretien accordé au quotidien anglais Sunday Telegraph, Mario Resca, récemment nommé Directeur pour la valorisation du patrimoine culturel, donne les premières bases de son grand projet pour la culture italienne. « Je considère les visiteurs comme des clients, des consommateurs. Quand vous venez dans un de mes musées, vous êtes un invité, et vos demandes doivent être satisfaites. Je veux obtenir une croissance à deux chiffres du taux de fréquentation » .

Quand le Louvre attire chaque année plus de 8,5 millions de visiteurs, et le British Museum 5 millions, la Galerie des Offices à Florence plafonne péniblement à 1,5 millions d’entrées. Mario Resca souhaite élargir l’offre faite aux visiteurs, en favorisant des services plus performants (cafés, restaurants, ...) et en accueillant le public de manière plus chaleureuse.

L’autre priorité du directeur est le système financier des musées et institutions. « Jusqu’à présent, le revenu de la vente des billets d’entrée est déversé dans la cagnotte générale du gouvernement, au lieu d’être reversé au ministère de la Culture. Cela va devoir changer » affirme-t-il dans l’entretien.

Il souhaite également que les monuments phares de l’Italie soient rentabilisés : le Colisée ou le site d’Herculanum pourraient être loués à des entreprises lors d’évènements privés.
Louer le Forum romain pour servir de toile de fond au lancement d’une voiture ou d’une ligne de cosmétiques permettraient ainsi de lever des fonds pour le ministère de la Culture, au moment même où le gouvernement de Silvio Berlusconi annonce que le budget de la culture va être sévèrement réduit pendant au moins trois ans.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque