Dimanche 25 février 2018

Les licenciements continuent dans les musées américains

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 juin 2009

ETATS-UNIS [24.06.09] – Le MET de New York, le Getty Museum, le Chicago Institute of Art, le Guggenheim confirment les suppressions de postes annoncées, entre 3 % et 14 % de leur effectif.

Le Metropolitan Museum a annoncé lundi 22 juin que la plus grande partie des licenciements annoncés en mars avaient eu lieu, rapporte Bloomberg. 357 employés ont été renvoyés dont 95 ont accepté de prendre une retraite anticipée. Ce qui représente une économie d’environ 10 millions de dollars selon le musée.

Si ces suppressions de postes ont touché quelques personnes à la direction, elles concernent surtout les 127 employés des 15 magasins de produits dérivés que le musée a fermé à travers tout le pays. Le plus grand musée des Etats-Unis n’avait pas supprimé d’emplois depuis la crise des années 70.

Cette réduction de 14% de l’effectif ramène à 2200 le nombre d’employés du Metropolitan. Selon le directeur du musée, James R. Hougton, cette réduction permet à l’institution, entre autres mesures, de vivre sereinement pendant les douze prochains mois en pouvant assurer sa programmation malgré une perte de 800 millions de dollars observée au second semestre 2008, rapporte le New York Times.

Les autres musées américains sont dans des situations équivalentes selon le bilan de Artinfo. Par exemple, le Getty Museum a supprimé 205 emplois, le Chicago Institute of Art ou le Guggenheim s’en sortent un peu mieux en supprimant respectivement 3% et 8% de leurs effectifs.

En Californie, le Long Beach Museum pourrait vendre certaines œuvres pour faire face à 3 millions de dollars de dette que la municipalité refuse de payer, rapporte le Los Angeles Time. L’association des musées américains s’oppose fermement à de telles pratiques.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque