Mercredi 16 octobre 2019

Les artistes roumains se mobilisent pour sauvegarder l'indépendance de leur Institut culturel

Par Thomas Bizien · lejournaldesarts.fr

Le 19 juin 2012 - 249 mots

BUCAREST (ROUMANIE) [19.06.12] – Des centaines d'artistes roumains étaient mobilisés dimanche 17 juin contre un « diktat » du nouveau gouvernement qui menacerait selon eux, l'Institut culturel roumain et le rayonnement culturel du pays à l'étranger.

Près de 1 100 artistes ont signé une pétition en ligne demandant au Premier ministre roumain Victor Ponta d'annuler une ordonnance d'urgence - décision sans débat au parlement - qui a fait passer sous l'autorité du Sénat l'Institut culturel roumain, jusqu'à présent placé sous l'autorité symbolique de la présidence de Roumanie. Ils craignent ainsi que l'Institut ne devienne l'otage de « nominations politiques », et que l'équipe de direction soit remplacée. C'est une « épuration de la pire espèce », a déploré Cristian Mungiu, Palme d'Or à Cannes en 2007 et signataire de la pétition.

L'Institut culturel devrait désormais être dirigé par le comité pour la culture du Sénat, « connu comme le berceau d'un nationalisme d'arrière-garde », a déploré dans un communiqué huit organisations de défense de l'Etat de droit, dont Expert Forum. « Il serait désastreux que les pratiques brutales et l'arrogance des politiciens d'hier et d'aujourd'hui dirigent de manière néfaste le destin de la culture », continue l'écrivain Norman Manea, prix Médicis en France, cité par l'AFP.

Ouvert depuis 2005, l'Institut culturel roumain - l'équivalent du British Council ou de l'Institut français - œuvre à faire rayonner la culture roumaine à l’étranger, notamment par l'organisation d'événements dans ses 17 antennes, dont une à Paris, et par la traduction d'auteurs roumains.

Légende photo

Logo de l'Institut Culturel Roumain - source www.icr.ro 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque