Mardi 11 décembre 2018

L’Égypte se défend de n’entretenir ses sites juifs que pour soutenir la candidature de son ministre de la Culture à l’Unesco

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 24 août 2009 - 164 mots

LE CAIRE (ÉGYPTE) [24.08.09] – L’État égyptien a démenti les critiques de la presse selon lesquelles l’entretien des antiquités juives serait uniquement lié à la candidature du ministre de la Culture égyptien à la tête de l’Unesco.

Les commentaires dans la presse ont établi un lien entre les récentes opérations d’entretiens des sites antiques juifs en Égypte et les ambitions du ministre de la Culture Farouk Hosni à l’Unesco. Selon l’AFP, Hosni s’est distingué par des violents propos anti-israéliens qui compromettaient ainsi sa candidature à la tête de cette prestigieuse institution.

Mais le 20 août, le ministre de la Culture a reçu le soutien du secrétaire général du Conseil Supérieur des Antiquités Égyptiennes, le célèbre Zahi Hawass, et celui du représentant de la communauté juif d’Égypte Rauf Fouad Tawfiq. Ce dernier a déclaré que la restauration de la synagogue Ibn Maïmoun, situé dans le vieux quartier juif du Caire, avait débuté « il y a 14 mois, avant la candidature de M. Hosni ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque