Lundi 17 décembre 2018

Le prince Charles intervient à nouveau dans plusieurs projets architecturaux

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 août 2009 - 294 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [19.08.09] – Au cours des dernières années, le prince Charles s’est plusieurs fois opposé au style moderne de nombreux projets architecturaux, dont le nouveau siège du National Trust et un groupe d’immeubles d’affaires et commerciaux.

Le Chelsea Barracks n’est pas le premier projet dans lequel le prince Charles a cherché à intervenir, ayant écarté le célèbre architecte Richard Rodgers du projet d’urbanisme. D’abord, il a envoyé en 2005 une lettre à Land Securities, l’entreprise de BTP responsable de la construction d’un complexe de bâtiments d’affaires et commerciaux à côté de la cathédrale de Saint Paul, pour qu’elle renonce au projet de Jean Nouvel au profit d’architectes qui se rapprochent de sa vision architecturale conservatrice.

En proposant ses architectes, l'héritier de la couronne britannique entendait permettre que la cathédrale de Saint Paul continue à « briller ». « Il m’a écrit à l’époque où on a sélectionné Nouvel et il a suggéré qu’on devait prendre un rendez-vous pour faire connaissance avec ses architectes préférés. Il n’avait même pas vu le projet, il se plaignait tout simplement du choix de l’architecte. Il ne voulait pas de style moderne », a raconté au Guardian le directeur de Land Securities Mike Hussey.

Le prince Charles aurait également menacé d’abandonner son patronage auprès du National Trust, l’équivalent français de la Caisse Nationale des Monuments Historiques, si le projet d’un nouveau siège de l’institution n’était pas conforme à son goût.

Deux cabinets d’architecture ont récemment révélé que leurs tentatives pour construire un nouveau bâtiment pour l’Association Soil auraient échoué à cause d’une intervention du prince, l’un des administrateurs de cette organisation de charité. Selon le Guardian, tous ces cas prouveraient la participation active dans l’urbanisme et dans l’architecture britannique du prince qui sortirait ainsi de son rôle constitutionnel.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque