Vendredi 13 décembre 2019

Le dessinateur suédois Lars Vilks à nouveau la cible d’actes terroristes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 septembre 2011 - 377 mots

GÖTEBORG (SUEDE) [29.09.11] - Le 10 septembre 2011, le Röda Sten Art Centre, qui accueillait la Biennale d’art contemporain de Göteborg, a dû être évacué par crainte d’une attaque terroriste. A cette occasion, 4 personnes avaient été arrêtées mais leurs motivations restaient incertaines. Le 21 septembre 2011, le quotidien suédois Metro a révélé que l’attaque était dirigée contre l’artiste Lars Vilks, menacé de mort depuis la publication de ses caricatures de Mahomet.

Le 10 septembre 2011, une menace terroriste avait poussé les autorités suédoises à faire évacuer une centaine de personnes assistant à l’inauguration de la Biennale d’art contemporain de Göteborg au Röda Sten Art Centre. Ce soir-là, une unité d’élite du contre-terrorisme avait arrêté 4 personnes. Les premiers soupçons portaient sur le groupe islamiste somalien des shebab.

Le 21 septembre 2011, Metro, la version suédoise du quotidien gratuit, a affirmé avoir obtenu des documents confidentiels sur l’enquête. Selon eux, l’attaque terroriste serait plutôt un complot visant à assassiner l’artiste Lars Vilks. Ce dernier avait annoncé sur son blog qu’il voulait se rendre à la manifestation d’art contemporain. Il semble que l’un des hommes arrêtés portait un couteau de poche dans le but de tuer Lars Vilks et qu’un autre a demandé plusieurs fois où il pouvait trouver le dessinateur. Les suspects ne sont donc plus inculpés pour actes terroristes mais pour tentative d’assassinat.

En 2007, dans le cadre d’une exposition intitulée « Le chien dans l’art » à Tällerud, Lars Vilks avait imaginé trois caricatures représentant le prophète Mahomet avec un corps de canidé. Craignant un scandale, les organisateurs de l’exposition avaient décidé de ne pas montrer ces œuvres. Un mois après, un journal régional suédois Nerikes Allehanda a finalement publié l’un d’eux, pour illustrer un éditorial sur la liberté d’expression. Depuis l’artiste reçoit régulièrement des menaces de mort. L’attentat suicide du 12 janvier 2010, à Stockholm, a été, en partie, motivé par ces caricatures.

Lars Vilks dit ne pas avoir été informé personnellement de ces nouveaux éléments d’enquête. Sa participation à un débat, le 23 septembre 2011, au Salon du Livre de Göteborg, a pourtant été annulée par les organisateurs, pour des raisons de sécurité. L’artiste a néanmoins réussi à monter à l’improviste sur scène, vêtu d’un gilet pare-balles et entouré de gardes du corps.

Légende photo

Röda Sten (Rouge pierre) - Centre d'art à Göteborg - © photo ArildV - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque