Dimanche 26 janvier 2020

Le descendant d’un collectionneur russe réclame au MET un Cézanne saisi par le régime communiste

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 décembre 2010 - 322 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [13.12.10] – Le descendant du collectionneur russe Ivan Morozov dont la collection avait été nationalisée par les Bolcheviks en 1918, poursuit le Metropolitan Museum of Art de New York en justice afin de récupérer un tableau de Cézanne présent dans les collections du musée.

Bloomberg rapporte que Pierre Konowaloff, un ingénieur parisien, a déposé une plainte en justice le mardi 7 décembre contre le Metropolitan Museum of Art de New York, afin de recouvrer la propriété d’un tableau de Cézanne appartenant aux collections du musée. Le portrait intitulé Madame Cézanne in the conservatory a été volé à son arrière grand-père Ivan Morozov pendant la Révolution Russe de 1918.

Le portrait serait estimé entre 50 et 70 millions de dollars (entre 37 et 53 millions d’euros), selon Allan Gerson, l’avocat de l’héritier. A New York, un expert en art impressionniste, qui a préféré garder l’anonymat, affirme que l’œuvre pourrait atteindre plus de 100 millions de dollars (plus de 75 millions d’euros) sur le marché de l’art.

Ce portrait de Mme Cézanne, a été légué au MET par Stephen C. Clark en 1960. Dans sa plainte, Pierre Konowaloff déclare que ce dernier aurait acheté le tableau en mai 1933 en violation des lois russes et des mesures politiques américaines, plusieurs mois avant la reconnaissance officielle par les Etats-Unis de la Russie Soviet.

Le MET a déclaré s’engager dans le procès. Le musée se considère pleinement propriétaire des droits sur le tableau et estime que cette poursuite en justice est « sans fondement ».

En 2002, au décès de son père, Pierre Konowaloff alors héritier légitime, avait déjà demandé au MET de lui restituer le tableau, en vain. En 2009 il poursuit l’Université de Yale pour récupérer une œuvre de Van Gogh elle aussi léguée par Stephen C. Clark à l’établissement. Dans la procédure toujours active l’Université de Yale argumente que les nationalisations soviétiques ne constituent pas une violation des lois internationales.

Légende Photo

Paul Cézanne - Madame Cézanne dans la serre (1891) - 92,1 x 73 cm - © The Metropolitan Museum of Art

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque