Vendredi 6 décembre 2019

Le MET, jugé propriétaire légitime du portrait de « Madame Cézanne dans la serre »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 septembre 2011 - 412 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.09.11] – Parce qu’il est le propriétaire légitime du portrait de « Madame Cézanne dans la serre », lequel appartient à ses collections depuis plus de cinquante ans, le Metropolitan Museum of Art n’est soumis à aucune obligation de restitution envers l’héritier du propriétaire originel de ce tableau. C’est ce qu’a décidé le tribunal de Manhattan dans une affaire où la question de la légalité des nationalisations russes était soulevée au regard des lois internationales.

Le 22 septembre 2011, la requête du Metropolitan Museum of Art de New York de voir rejetée l’action intentée par Pierre Konowaloff à son encontre a été accueillie favorablement par le tribunal de Manhattan. L’objet du litige était le portrait de « Madame Cézanne dans la serre » , réalisé par le peintre français en 1891 et acquis par le musée américain en 1960, dont Pierre Konowaloff revendiquait la propriété. Selon ce dernier, le tableau de Cézanne aurait été pris « par la force et sans compensation » à son grand-père, le collectionneur russe Ivan Morozov, par les bolcheviques en 1918. En 1933, l’Union soviétique l’aurait ensuite illégalement vendu à un autre collectionneur d’art, Stephen Carlton Clark, lequel aurait légué le tableau au musée new-yorkais en 1960. Pour Pierre Konowaloff, le « vol » de ce tableau constituait une violation des lois internationales.

Le tribunal a estimé que la réclamation de Pierre Konowaloff exigerait de remettre en question la validité de cette saisie intervenue dans le cadre des nationalisations menées par l’Union soviétique après la Révolution russe, ce à quoi s’oppose un précédent de longue date, la doctrine de « l’acte de gouvernement ». En droit américain, comme en droit français, les actes d’un gouvernement souverain constituent des actes officiels. La cour a donc considéré que puisque le gouvernement soviétique avait pris possession du tableau par un acte de gouvernement officiel, le musée en était le propriétaire légitime.

A l’occasion de cette décision, le New York Observer rappelle que Pierre Konowaloff prétend également être le propriétaire d’un tableau de Van Gogh. « Le Café de nuit » appartenait aussi à son grand-père jusqu’à ce qu’il fasse l’objet d’une nationalisation. Vendu à Stephen Carlton Clark, comme le précédent, le tableau de Van Gogh fut ensuite légué par ce dernier à son ancienne université, l’Université de Yale. Or, dans cette autre affaire où le plaignant demandait aux Etats-Unis de qualifier cette confiscation de vol, le jugement rendu se fondait pareillement sur la notion d’acte de gouvernement.

Légende photo

Le Metropolitan Museum of Art à New York - © photo Fcb981 - 2000 - Licence CC BY-SA 3.0

Paul Cézanne - Madame Cézanne dans la serre (1891) - 92,1 x 73 cm - © The Metropolitan Museum of Art

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque