Samedi 24 février 2018

Le départ de Monique Veaute du Palazzo Grassi suscite l’inquiétude des Vénitiens

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 30 novembre 2009

VENISE (ITALIE) [30.11.09] – L’annonce du départ de Monique Veaute du Palazzo Grassi, dont elle était la directrice depuis 2 ans, suscite l’inquiétude à Venise sur les intentions de François Pinault concernant le Palais Grassi.

Monique Veaute a créé la surprise samedi 21 novembre en annonçant sa démission de ses fonctions d’administratrice déléguée et de directrice du Palazzo Grassi, qui abrite une partie des collections de la Fondation François Pinault à Venise. Son départ est motivé, selon elle, par la fin d’un cycle avec l’ouverture en juin 2009 du musée de la Pointe de la Douane, remodelé par Tadao Ando. Elle insiste, dans la presse locale, sur le fait que ses relations avec François Pinault restent tout à fait cordiales. Le maire de Venise Mario Cacciari salue dans le Corriere del Veneto le travail accompli par Monique Veaute à Venise depuis septembre 2007, date à laquelle elle a succédé à la tête du Palazzo Grassi à Jean-Jacques Aillagon, parti présider le Château de Versailles.

Mais aucun nom n’est annoncé pour prendre sa suite, et cette nouvelle suscite une grande inquiétude des Vénitiens, politiques en tête, au sujet de l’avenir du Palais Grassi. Ils soupçonnent l’homme d’affaires de se désengager du Palais pour ne se consacrer qu’à la Pointe de la Douane.

Le porte-parole du gouverneur de Vénétie, Franco Miracco accuse le collectionneur français de se servir de la Pointe de la Douane uniquement comme une vitrine de sa propre collection. Selon lui, le départ de Monique Veaute s’explique comme un retrait de la vie culturelle vénitienne.

Dans Exibart, Achille Bonito Oliva, directeur de la Biennale de Venise en 1993, commente la situation : « le Palazzo Grassi et la Pointe de la Douane devraient être des espaces dynamiques, des vitrines du multiculturalisme et de l’aspect cosmopolite de Venise, mais ils sont réduits à mettre en valeur une collection. »

Aucune exposition n’est prévue avant l’été 2011, pour coïncider avec la prochaine Biennale de Venise.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque