Dimanche 15 décembre 2019

L’artiste Anselm Kiefer veut acheter une centrale nucléaire en Allemagne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 octobre 2011 - 320 mots

MÜLHEIM-KÄRLICH (ALLEMAGNE) [01.11.11] – Alors que l’Allemagne prévoit d’abandonner l’énergie nucléaire d’ici 2022, l’artiste Anselm Kiefer a déclaré vouloir acquérir une tour de refroidissement de la centrale de Mülheim-Kärlich. Un projet qui n’est pas au goût des écologistes. Ces derniers craignent la création d’un « mémorial » de l’énergie atomique.

« Nous sommes en discussion avec monsieur Kiefer », a déclaré une porte-parole du fournisseur d’énergie allemand RWE dimanche 30 octobre. Une information qui confirme les propos tenus par Anselm Kiefer lors d’une interview donnée au Spiegel la semaine dernière. L’artiste allemand déclarait vouloir acquérir « au moins une tour de réfrigération » de la centrale de Mülheim-Kärlich. « Cette centrale nucléaire est fantastique. Merveilleuse. C’est mon Panthéon », expliquait-il. La vente aurait lieu au plus tôt l’année prochaine et aucun prix n’a pour le moment été évoqué.

La centrale de Mülheim-Kärlich est en démantèlement depuis 2004. A défaut d’un projet de réhabilitation, la tour de réfrigération devait être détruite dans les prochaines années. Selon Anselm Kiefer, cette acquisition permettrait de préserver une part de l’histoire allemande, à l’heure où le pays envisage une sortie totale du nucléaire d’ici 2022. Une décision trop rapide selon l’artiste. « Les hommes ne sont apparemment pas capables de dominer la technique » a-t-il déclaré. « Les centrales nucléaires sont la plus fantastique forme de production d’énergie, elles ont quelque chose de mythique ». L’artiste ajoute ne pas encore savoir exactement ce qu’il ferait d’une telle acquisition mais une chose est sûre : « Je ne veux définitivement pas y peindre des vaches et des nuages ».

Cet enthousiasme effraie quelque peu la ministre écologiste de l’Economie, qui se dit sceptique quant au projet de l’artiste. « Si cela doit devenir un mémorial du nucléaire, ce serait révoltant vis-à-vis de tous ceux que se battent depuis des décennies contre les centrales » a-t-elle déclaré. « Nous nous réjouissons que Kiefer ait envie de travailler en Rhénanie-Palatinat. Mais nous souhaitons la disparition de l’objet de son désir. » 

En savoir plus sur Anselm Kiefer

Légende photo

La centrale nucléaire de Mülheim-Kärlich (Allemagne) - © photo Holger Weinandt - 2006 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque