Samedi 21 septembre 2019

L’acquéreur du Cri de Munch serait un milliardaire américain

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 juillet 2012 - 209 mots

NEW YORK (ÉTAT-UNIS) [13.07.12] - Le mystérieux acquéreur du Cri de Munch, record de vente aux enchères en mai, pourrait bien être le collectionneur milliardaire Léon Black

Le pastel sur carton Le Cri d’Edvard Munch avait battu le record des ventes aux enchères le 2 mai dernier. Il s’était vendu en douze minutes pour près de 120 millions de dollars. Le nom de l’acquéreur est jusqu’à présent resté secret.

Il pourrait cependant s’agir du milliardaire américain Léon Black, a déclaré mercredi le Wall Street Journal, citant des membres de son entourage. Fondateur et membre principal du fonds d'investissement américain Apollo Management et également membre des conseils d’administration du MOMA et du Metropolitan Art Museum de New York, Léon Black « pèse » aujourd’hui 3,4 milliards de dollars.

Sa collection personnelle, évaluée à 750 millions de dollars compte déjà beaucoup de dessins, comme ceux de Van Gogh, Honoré Daumier, Georges Seurat, Paul Cézanne et des aquarelles de Turner. Léon Black avait battu un record pour un dessin en acquérant la Tête de Méduse de Raphaël pour 47,6 millions de dollars.

Le Cri de 1895 est une des quatre versions (une cinquième version existe en gravure) de l’artiste norvégien. Elle est la seule à ne pas faire partie d’une institution publique.

Légende photo

Edvard Munch - Le Cri (1895) - 79 x 59 cm - photo www.sothebys.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque