Vendredi 20 septembre 2019

La TEFAF renonce à l’appel de la Chine

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 13 décembre 2013 - 186 mots

MAASTRICHT (PAYS-BAS) [13.12.13] - La célèbre foire d’art et d’antiquités de Maastricht renonce finalement à s’implanter à Pékin, a-t-elle annoncé jeudi 12 décembre 2013. Après mûre réflexion, la direction de la TEFAF a jugé qu’il était trop tôt pour se lancer dans cet ambitieux projet.

Le comité exécutif et le conseil d’administration, de la prestigieuse foire internationale d’art et d’antiquités de Maastricht (TEFAF), ont décidé de reporter à plus tard leur projet d’implantation à Pékin, selon une annonce faite jeudi 12 décembre 2013. Ils étudiaient depuis mars 2013 la possibilité d’y lancer une foire d’envergure avec la collaboration de Sotheby’s, qui dispose d’une joint-venture à Pékin.

Malgré le soutien des autorités chinoises, et des contacts pris avec les exposants, les professionnels du monde de l’art ont jugé prématurée cette implantation, en dépit du potentiel que représente le marché asiatique.

Selon le rapport Arts Economics 2013, commandé par les organisateurs de la TEFAF, le marché chinois est en net recul, avec des parts de marché en baisse, passant de 30 % en 2011 à 24 % en 2012, entraînant une baisse de 7 % du marché mondial.

Légende photo

Foire internationale d'art et d'antiquités en 2013 à Maastricht - © Photo Playing Futures: Applied Nomadology - 2013 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque