Vendredi 23 février 2018

La gratuité pour les moins de 26 ans coûtera 30 millions d’euros cette année selon un rapport parlementaire

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 juin 2009

PARIS [05.06.09] – Une mission de l’assemblée nationale d’évaluation et de contrôle du musée du Louvre et par extension des musées nationaux met en doute la pertinence de la gratuité pour les moins de 26 ans qui coûtera 30 millions d’euros cette année.

Mercredi 3 juin, une mission de l’assemblée nationale qui avance « 22 conditions pour libérer l’énergie des musées » affirme qu’il faudra évaluer la pertinence de la gratuité pour les moins de 26 ans au bout d’un an.

La mesure, qui accorde depuis le 4 avril la gratuité des musées et des monuments nationaux pour les moins de 26 ans de l’Union Européenne et les enseignants français, coûtera selon la Mission, 30 millions d’euros cette année.

Elle coûtera au seul musée du Louvre 11 millions d’euros. Le musée en dépense 10 pour sa médiation culturelle (accueil des scolaires, des enseignants,…) dont le rayon d’action pourrait doubler sans les pertes dues à la gratuité.

Selon Richard Dell’Agola, député UMP du Val-de-Marne, « Si elle apporte une grande diversification des publics, la décision aura été bonne, sinon il faudra peut-être reconsidérer cette décision », rapporte l’AFP.

La Mission préconise par ailleurs une plus grande autonomie des musées. Notamment grâce à la transformation en établissements publics administratifs des musées qui ne le sont pas encore. Cette souplesse dans la gestion devrait s’accompagner de contrats de performance.

La Mission propose également de clarifier la gestion des fonctions connexes – publications, gestion des fonds photographiques, etc. – dont les musées s’occupent de plus en plus eux-mêmes alors qu’elles sont traditionnellement du ressort de la Réunion des Musées Nationaux.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque