Mardi 18 décembre 2018

La France indemnise une famille juive spoliée en 1939 de trois toiles du Louvre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 septembre 2009 - 340 mots

PARIS [17.09.09] – Une famille juive obtient réparation pour trois œuvres spoliées et exposées au Musée du Louvre. L’accord porte sur 1,37 millions d’euros d’indemnisation.

Début août, la Direction des Musée de France a aboutit à un accord avec la famille Unger sur trois toiles du musée du Louvre, spoliées en 1939.
L’affaire est complexe. En effet, Friedrich Unger avait fait don à la République Française de trois toiles de grande qualité : Nature morte aux instruments de musique de Pieter Claesz (Pays-Bas, XVIIe), Vanité avec bouquet de fleurs et pipe de Jan II de Heem (Hollande, XVIIe) et La Famille de Darius aux pieds d'Alexandre de Francesco Trevisani (Italie, XVIIIe) – les œuvres de Pieter Claesz et de Jan de Heem II sont les seules possédées par le Louvre. Don accordé en échange d’une naturalisation qui ne viendra jamais, et le réfugié autrichien trouvera finalement asile aux Etats-Unis en 1940.

Depuis des décennies, la famille Unger réclamait une indemnisation, et non la restitution des œuvres. Après un long processus de négociation, la Direction des Musées de France a accepté d’indemniser les Unger à hauteur de 1,37 millions d’euros (dont 1 million d’euros pour le Claesz).
Selon l’AFP, la fille de Friedrich Unger souhaite que « la mémoire de son père » puisse être célébrée dans les cartels des tableaux au Louvre.

Il reste maintenant à trouver le financement de l’indemnisation. Qui, du ministère de la Culture, de la Direction des Musées de France ou du musée du Louvre, va prendre en charge la somme accordée aux Unger ? Car la Commission pour l’Indemnisation des Victimes de Spoliations (CIVS) ne peut pas être saisie dans cette affaire. Son cadre de mission ne prend en compte que les spoliations avérées à partir du 16 juin 1940, soit pendant le Régime de Vichy.

Légende Photo : (détail - cliquez sur l'image pour l'agrandir) Pieter CLAESZ - "Nature morte aux instruments de musique" - 1623 - huile sur toile - 69 x 122 cm - © Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque