Samedi 5 décembre 2020

Jules de Balincourt, artiste français le plus vendu aux enchères en 2010 dans le monde

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 avril 2011 - 238 mots

ST ROMAIN AU MONT D'OR [04.04.11] - Jules de Balincourt. Ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant ce serait, selon Artprice, « l’artiste français le plus performant » aux enchères en 2010.

Avec un chiffre d’affaires de 934 000 €, Jules de Balincourt devance d’un cheveu Robert Combas (933 000 €) et plus largement Philippe Pasqua (3e français avec 266 000 €). Petite précision qui a son importance, ce classement ne prend en compte que les artistes nés après 1945, « un critère qui s’impose de plus en plus aux Etats-Unis » selon Thierry Ehrman, le président d’Artprice. Que les collectionneurs de Soulages (né en 1919), Martial Raysse (né en 1936), Buren (né en 1938) ou Boltanski (né en 1944) se rassurent, les stars de l’art contemporain (classique ?) français continuent à se vendre aux enchères.

D’ailleurs Martial Raysse est depuis février 2011 chez Christie’s Londres, l’artiste français le plus cher avec une adjudication à 4 287 600 euros pour un portrait de femme. Un record qui fait justement les affaires du patron de Christie’s, François Pinault, qui est en train de constituer un vaste ensemble de tableaux de Raysse, ceci expliquant sans doute cela.

Reste que cette première place attribuée à un quasi inconnu, témoigne de la faible notoriété internationale des « jeunes » artistes français ou de leur moindre qualité artistique. A chacun de se faire une opinion.

Jules de Balincourt est représenté en France par la Galerie Thaddaeus Ropac

Légende photo

Jules de Balincourt - source www.deitch.com - © Jules de Balincourt 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque