Mercredi 17 octobre 2018

Wekua au Magasin

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 19 juin 2008 - 227 mots

Largement représenté sur la scène internationale, l’artiste géorgien Andro Wekua, né en 1977, déroule son expressivité acide et mélancolique au Magasin pour une première monographie française.

Au programme : un livre, un décorum version coucher de soleil en carreaux de céramique sérigraphiés monté sous la verrière (en photo) et une exposition curatée par l’artiste, groupant pêle-mêle Richard Prince, Ewa Partum, Yves Saint-Laurent ou les cinéastes Buñuel et Mikheil Kalatozishvili.
Constant dans sa toute jeune grammaire, Wekua devrait y jongler avec les images et stéréotypes qu’il assemble depuis ses débuts et qu’il soumet à un même principe de collage. Photographies, sculptures, peintures, films, dessins, textes, les fragments accumulés sont chez lui l’occasion de suggérer des micro-récits bien souvent chargés de ses propres souvenirs. À l’image de ses peintures agglomérant plans, signes et personnages déposés à la surface de la toile. Visages muets, zones vivement colorées, recouvrements translucides et jeux extravagants de perspectives, son monde fictif à l’identité trouble mixe esthétique chic sur-référencée, kitsch explosif, nostalgie atmosphérique et fragiles réminiscences visuelles de la culture dans laquelle il baigna enfant. D’autant que la ville qui vit grandir l’artiste sur les rives de la mer Noire n’est plus qu’un réservoir à souvenirs. Autrefois lieu de villégiature des fonctionnaires soviétiques, Sochumi est aujourd’hui zone interdite.

« Andro Wekua. Sunset Horizon », Magasin, 155, cours Berriat, Grenoble (38), www.magasin-cnac.org, jusqu’au 24 août 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°604 du 1 juillet 2008, avec le titre suivant : Wekua au Magasin

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque