Dimanche 17 janvier 2021

Photographie

Paris 8e

Un Lucien Clergue inédit

Grand Palais jusqu’au 15 février 2016

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 18 janvier 2016 - 298 mots

ARLES

Les rétrospectives organisées en 2014 du vivant de Lucien Clergue par les Rencontres d’Arles et le Musée Réattu avaient remis sur le devant de son œuvre ses photographies de gitans réalisées entre 1953 et 1963.

Au Grand Palais, le choix de François Hébel, ex-directeur des Rencontres, et du couturier Christian Lacroix de construire leur propos à partir des sept albums de planches-contacts retrouvés dans l’atelier du photographe après son décès donne l’exposition la plus enthousiasmante produite jusqu’à maintenant sur Lucien Clergue. Quand ce dernier crée en 1954-1955 ces albums réalisés à partir de catalogues de tissus reconvertis, il a 20 ou 21 ans. Toute une iconographie s’y développe : Arles en ruine, les premiers nus, les saltimbanques, les bestiaires de la plage, les charognes… La mort imprègne ces pages tout autant que le souci de construction, du beau ou de la fête, ce que la suite de l’œuvre et de la vie de Lucien Clergue ne démentira pas.

Dans une scénographie aérée, aux éléments évoquant Arles, sa ville natale – jusque dans la moquette, reprise d’un monument arlésien –, l’exposition le montre de manière concise, via deux partis pris : se limiter à la période des années 1960-1970 et rappeler en préambule ce qui marqua Lucien Clergue, en particulier les ravages des bombardements alliés d’août 1944, le décès de sa mère en 1952 et le gel de 1956 qui provoqua la mort en Camargue de milliers d’oiseaux et d’animaux. L’impressionnant mur couvert de cent quatre-vingt-dix-huit tirages de la série Contraste réalisée en Camargue et en Provence témoigne avec force du sens de l’ellipse propre à son travail. Les témoignages de Wally Bourdet, qui posa pour lui, et de Jean-Maurice Rouquette, l’ami de Clergue avec lequel celui-ci fonda les Rencontres d’Arles, dressent d’autres portraits inédits et prégnants de l’homme. 

« Lucien Clergue. Les premiers albums »

Galerie nationale du Grand Palais, avenue Winston Churchill, Paris-8e, www.grandpalais.fr

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°687 du 1 février 2016, avec le titre suivant : Un Lucien Clergue inédit

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque