Tout Cy Twombly

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 19 juin 2008

A 80 ans tout juste fêtés, Cy Twombly est l’hôte de la Tate Modern qui lui consacre une exposition rétrospective de choix.

Pour l’occasion, l’institution londonienne a en effet réussi à rassembler un ensemble très important de peintures, de dessins et de sculptures qui jalonnent la carrière de l’artiste. Si cette exposition met en lumière l’impact que son œuvre a exercé et continue d’exercer auprès des jeunes générations, elle est surtout l’occasion de la confrontation de grandes séries monumentales déterminantes.
On y voit ainsi la série des Ferragosto de 1961, celle des immenses Veil de la fin des années 1960, les Nini de 1971, deux des séries sur le thème des Quatre Saisons réalisées au cours des années 1990 et celle sur Bacchus datée de 2005. Autant d’œuvres qui témoignent de l’évolution d’un art qui en appelle tout d’abord à une forme scripturale, proche de l’expressionnisme abstrait, pour s’inspirer par la suite des grands thèmes poétiques et mythologiques universels et s’abandonner enfin à l’éblouissement de la couleur.
Originaire de Virginie, inscrit à l’Art Students League de New York en 1950, ami de Rauschenberg qui vient de nous quitter, Cy Twombly s’est installé en Italie en 1957 et ne l’a pas quittée depuis. Son œuvre, optimiste et enjouée, qui multiplie collages, constructions et assemblages immaculés, est une ode à la vie et à la beauté simple. Nature et culture y sont également appréhendées en un chant qui élève l’esprit au-delà de toutes les contingences du quotidien.
Le titre seul de l’exposition – Cycles & Seasons – dit bien le rapport au mouvement de la vie et à la temporalité existentielle qui fonde l’art de Twombly. Avec ses fulgurances, ses éclats, ses magmas et ses mots pris au piège de la peinture, son œuvre oblige le regard à s’attarder, à fouiller la surface pour mieux pénétrer le secret de l’image suggérée. Une image qui n’est jamais offerte à voir dans sa plénitude formelle mais qui est évoquée, comme pour dire un « être là ».

« Cy Twombly : Cycles & Seasons », Tate Modern, Londres (Grande-Bretagne), www.tate.org.uk, jusqu’au 14 septembre 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°604 du 1 juillet 2008, avec le titre suivant : Tout Cy Twombly

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque