Tiepolo, son génie révélé

Par Laure Meyer · L'ŒIL

Le 1 avril 2006

L’un des plus brillants peintres vénitiens du XVIIIe siècle, Giambattista Tiepolo (1690-1770), héritier de Titien, est célèbre pour ses fresques monumentales et ses tableaux d’autels. Certaines œuvres perdues ne nous sont connues que par des esquisses, premières pensées qu’il fixait dans l’instant, emporté par le feu de l’inspiration.
Ces petits formats exposés à Londres sont des clés qui entrouvrent pour nous le mystère du génie créateur. Esquisses et dessins vibrent de l’enthousiasme débordant de ce peintre, l’un des plus inventifs de son temps. Pour la première fois se dévoile la synergie profonde existant entre peinture et dessin, base de sa production artistique.
Même lorsqu’il reprend un thème ancien, Tiepolo ne se répète jamais exactement. Il revient au visiteur de traquer les souvenirs derrière les grandes figures d’Antoine et Cléopâtre. Et de comprendre comment son fougueux génie scrutait la réalité pour situer avec vraisemblance ses personnages en apesanteur dans les trouées lumineuses de ciels méditerranéens.

« All Spirit and Fire : Oil Sketches by Tiepolo », Courtauld Institute of Art Gallery, Somerset House, Strand, London WC2R ORN, 23 février au 29 mai 2006.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°579 du 1 avril 2006, avec le titre suivant : Tiepolo, son génie révélé

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque