Samedi 15 décembre 2018

Réflexions sur le mode d’habiter

Par Sophie Flouquet · L'ŒIL

Le 1 décembre 2004 - 354 mots

Avec cette deuxième séquence de l’exposition « Est-Ouest / Nord-Sud », le centre d’architecture Arc en rêve poursuit son exploration de la diversité de l’habitat mondial. Une quinzaine de projets, offrant un panel de solutions, ont ainsi été réunis et présentés par le biais de documents d’architecture, de photographies ou de films, sous la houlette de l’architecte Michel Jacques. L’exposition est ainsi bornée par deux drames. Elle s’ouvre sur les conséquences des attentats du 11 Septembre contre le World Trade Center, avec une frise chronologique présentant l’historique des projets de reconstruction, qui n’élude pas la question des rapports entre business et commémoration. Elle s’achèvera sur les conséquences de l’explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl, illustrée par les photographies glaçantes de Robert Polidori et les travaux menés par l’association Patrimoine sans frontières sur des villages biélorusses touchés par la catastrophe. Avec une même idée : comment réinvestir un lieu après le cataclysme ?
Entre les deux, les réalisations choisies oscillent entre deux pôles : la recherche de confort de l’habitat occidental, représentée par les îlots ouverts de Christian de Portzamparc ou les immeubles de logement du Néerlandais Xaveer de Geyter, ou l’habitat de la précarité. Depuis 1990, les architectes de Rural Studio poursuivent ainsi dans l’Alabama leur travail de construction de maisons pour des populations défavorisées, employant des matériaux de récupération pour élaborer des structures simples et peu onéreuses. Mais l’habitat s’inscrit aussi dans un univers urbain, et la vidéo Damni i colori de l’Albanais Anri Sala révèle ainsi la stratégie du nouveau maire de Tirana pour modifier la perception visuelle d’une ville dégradée. En 2000, Edi Rama, ancien basketteur et artiste devenu maire, décidait en effet de peindre de couleurs vives les façades d’immeubles de la ville. Et les habitants adhérèrent rapidement à cette nouvelle forme d’utopie urbaine.
On attend avec impatience la troisième séquence de février, davantage tournée vers l’Afrique, qui viendra clore cette grande réflexion transcontinentale sur notre cadre quotidien.

« Est-Ouest / Nord-Sud, faire habiter l’homme, là, encore, autrement, séquence 02 », BORDEAUX (33), Arc en rêve centre d’architecture, 7 rue Ferrère, tél. 05 56 52 78 36, www.arcenreve.com, jusqu’au 9 janvier.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°564 du 1 décembre 2004, avec le titre suivant : Réflexions sur le mode d’habiter

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque