Samedi 5 décembre 2020

Questions à… Flavio Fergonzi

Historien de l’art

Par Colin Lemoine · L'ŒIL

Le 14 février 2011 - 164 mots

La sculpture de Modigliani souffre de méconnaissance…
Lue selon ses rapports avec l’Art déco, la peinture de Modigliani connut une fortune dès les années 1920 tandis que sa sculpture, caractéristique de la décennie précédente, renvoyait à une recherche plus plastique et plus brutale, alors passée de mode. 

Quelle fut l’influence de Brancusi sur l’œuvre sculpté de Modigliani ? 
Brancusi enseigna à Modigliani la taille directe. Mais il lui apprit surtout à envisager les qualités architectoniques de la sculpture. De l’allusion explicite au bloc originaire, il convenait de conférer à la sculpture une monumentalité et un hiératisme inconnus de la tradition rodinienne. 

Quels sont les rapports entre sa sculpture et celle de Derain ?
Derain s’essaya à la sculpture afin de résoudre des questions, notamment de volumétrie, alors insolubles sur la toile. Sa pratique sculptée reste donc tributaire de sa peinture. En revanche, Modigliani, qui voulut passer de peintre à sculpteur, conçut une exposition où têtes et cariatides devaient composer un « ensemble décoratif ».

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°633 du 1 mars 2011, avec le titre suivant : Questions à… Flavio Fergonzi

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque