Mercredi 19 décembre 2018

Peintures murales

Quand les cathédrales étaient peintes

Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2005 - 593 mots

La Conciergerie, à Paris, dévoile la collection de fresques de la future Cité de l’architecture et du patrimoine.

 PARIS - « On ne comprend pas le Moyen Âge ; on se fait l’idée la plus mesquine et la plus fausse de ces créations d’architecture et de sculpture si, dans sa pensée, on ne les rêve pas couvertes du haut en bas de couleurs et de dorure », expliquait en 1831 Ludovic Vitet, premier inspecteur des Monuments historiques. Du rêve à la réalité, la Conciergerie a fait le pas en présentant l’exposition « Le dévoilement de la couleur, relevés et copies de peintures murales du Moyen Âge et de la Renaissance » ! Grâce à des copies aux dimensions réelles de peintures murales, de l’abbaye Saint-Séverin à Château-Landon (Seine-et-Marne) au Palais des papes à Avignon, l’exposition restitue toute la féerie des couleurs du Moyen Âge et de la Renaissance. Réunies pour la première fois, ces créations profanes et religieuses proviennent essentiellement des collections de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine et du Musée des monuments français, lequel rouvrira ses portes fin 2005, au Palais de Chaillot. L’exposition, qui se déroule en quatre « temps » (les précurseurs, les découvertes, les restaurations puis les publications et expositions), permet non seulement d’admirer quelques-uns des trésors du patrimoine français, mais aussi de mieux comprendre l’histoire de leur mise en valeur. Tout en justesse, la mise en scène use d’un éclairage tamisé – pour des raisons de conservation – qui confère à l’impressionnante « salle des gens d’armes » une atmosphère mystérieuse, idéale pour de telles découvertes. De même, l’utilisation de faux murs en plaques de métal brun pour présenter certaines peintures, telle la copie par André Regnault des Arts libéraux de la cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay (Haute-Loire), crée un astucieux jeu de contraste des matières.
Au XIXe siècle, après la mise au jour de peintures colorées, d’une grande fragilité, se pose la question de leur sauvegarde. Fortement altérées par le temps et restaurées de façon discutable, ces œuvres sont en danger. En 1840, Prosper Mérimée s’inquiète qu’en quatre ans un tiers d’entre elles ait disparu (selon ses estimations) et demande donc au service des Monuments historiques créé en 1830 de réaliser une grande campagne de relevés aquarellés. Les premiers sont consacrés aux peintures de l’ancienne église abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne) datant de l’époque romane. « On est étonné, quand on parcourt la France, de voir avec quelle rapidité ces œuvres précieuses s’évanouissent. Les aquarelles des monuments historiques auront bientôt la valeur de véritables originaux », écrit en 1905 l’historien de l’art Émile Mâle. Face à l’urgence de la situation, un pas de plus est franchi par Paul Deschamps en 1937. Le conservateur du Musée des monuments français crée un département de la fresque visant à réunir des copies à la détrempe et grandeur nature. Cette collection tout juste restaurée rejoindra prochainement, au Palais de Chaillot, la future « Galerie des peintures murales » de la Cité de l’architecture et du patrimoine. La confrontation de ces précieux documents permet de prendre toute la mesure des dégradations subies par les œuvres. Mémoires de l’éclat passé de ces dernières, relevés et copies constituent aussi parfois les uniques témoignages de l’existence de pièces disparues telles les peintures de la tour Saint-Jacques-de-la-Boucherie, à Paris.

Le dévoilement de la couleur, relevés et copies de peintures murales du Moyen Âge et de la Renaissance

Jusqu’au 28 février, Conciergerie, 2, boulevard du Palais 75001 Paris, tél. 01 53 40 60 80, www.monum.fr, tlj 9h-17h. Cat., coéd. Monum/Éd. du patrimoine /CTHS, 216 p., 35 euros, ISBN 2-7355-0579-0.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°207 du 21 janvier 2005, avec le titre suivant : Quand les cathédrales étaient peintes

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque