Samedi 15 décembre 2018

Quand la photographie écrit l'Histoire

L'ŒIL

Le 1 mars 2006 - 331 mots

Entre art et documents, l’exposition « Making History » mêle photographie – en immense majorité –, extraits de documentaires télévisés et de films de fiction (Ken Loach, entre autres), littérature, poésie ainsi que quelques peintures, pour rendre compte de près d’un siècle d’histoire britannique, de 1929 à aujourd’hui. Un panorama qui permet de mettre en évidence une frontière souvent fragile et ambiguë entre une image documentaire et une autre, plus subjective, du domaine de la photographie plasticienne.
C’est tout l’intérêt de cette vaste exposition de montrer les différents statuts de l’image, témoignages poignants et sans concession de l’Histoire ou regard d’artiste sur un événement ou prenant comme prétexte celui-ci pour développer un univers personnel.
De natures diverses, les documents réunis ici ont un rapport à l’histoire au sens large, nombre de photographes apportant leur contribution à une étude sociologique, anthropologique, à une histoire des hommes et de nos sociétés à travers leurs multiples mutations. Les petites histoires individuelles se mêlent donc à la grande Histoire, éléments constitutifs de cette mémoire collective dont témoigne admirablement l’exposition.
Autant qu’une fresque historique, c’est aussi une véritable histoire de la photographie britannique au xxe siècle qui est proposée, puisque la plupart des photographes emblématiques qui l’ont écrite sont présents. Le visiteur découvrira par exemple des ensembles significatifs de clichés de Humphrey Spender – de nombreuses photographies des années 1930 –, de Bill Brandt – particulièrement représentatif de l’Angleterre des années 1940 –, de Vanley Burke, de Nick Hedges ou de Nigel Henderson, l’un des grands témoins des années 1950.
La photographie contemporaine n’est pas en reste pour autant, avec des personnalités telles que Nathan Coley, Jeremy Deller, Isaac Julien, Willie Doherty, Gilbert and George ou Richard Hamilton. Un panorama très complet et des images toujours fortes, puisées dans le fonds de la Tate Liverpool ou prêtées par de grandes institutions britanniques (British film Institute, Side Gallery, Victoria and Albert Museum…).

« Making History », Tate Liverpool, Albert Dock, Liverpool, tél. 0151 702 7400, 3 février-23 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°578 du 1 mars 2006, avec le titre suivant : Quand la photographie écrit l'Histoire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque