Vendredi 19 juillet 2019

Mons (Belgique)

Présences provocantes de Niki de Saint Phalle

Beaux-Arts Mons (Bam) - Jusqu’au 13 janvier 2019

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 30 octobre 2018 - 273 mots

MONS / BELGIQUE

« Ici, tout est possible », quel beau titre d’exposition ! Si, pour les artistes, tout n’était pas possible, à quoi servirait l’art ? Une vraie nécessité de créer en dense et vraie liberté a conduit Niki de Saint Phalle (1930-2002) à faire émerger des formes et des présences parfois terriblement iconoclastes comme des hurlements de vie.

Devenue artiste par besoin vital, au plus intime de son être irrémédiablement blessée – durant l’été 1942, elle fut abusée à plusieurs reprises par son père –, elle commence à peindre dès le début des années 1950 tout en entamant avec succès une carrière de mannequin. En 1960, elle prend la décision de se consacrer exclusivement à son art. Cette exposition, qui marque le coup d’envoi de la première biennale « Mons, Capitale culturelle », est précieuse car elle permet d’échapper aux clichés faciles sur Niki de Saint Phalle, dont l’œuvre est loin de se réduire aux emblématiques Nanas. On y découvre un parcours bouleversant d’énergies parfois sidérantes. Ses toutes premières peintures apparaissent déjà comme de petits concentrés de présence brute, puis surviennent des « assemblages » d’objets principalement associés à la violence – objets tranchants et armes à feu – immédiatement suivis de ses « tirs ». Niki de Saint Phalle incorpore des poches remplies de peinture et de nourriture dans des couches de plâtre sur la toile, avant de tirer dessus à la carabine pour faire « saigner » la peinture. La suite du parcours s’achemine progressivement vers des œuvres de plus en plus sereines, notamment de nombreux documents et maquettes sur ses réalisations monumentales en plein air, « car elle était de plus en plus apaisée », commente avec un sourire sa petite-fille, Bloum Cardenas.

« Niki de Saint Phalle. Ici, tout est possible »,
Beaux-Arts Mons (Bam), rue Neuve 8, Mons (Belgique), www.bam.mons.be

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°717 du 1 novembre 2018, avec le titre suivant : Présences provocantes de Niki de Saint Phalle

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque