Dimanche 21 juillet 2019

Besançon (25)

Piffaretti et les artistes de la répétition

Frac Franche-Comté Jusqu’au 17 mai 2015

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 19 mars 2015 - 315 mots

La répétition ne cesse de travailler aussi bien les chercheurs (l’étude de la répétition compulsive des mêmes gestes, ou « tocs ») que les écrivains (Beckett, Borges, Perec…) et les compositeurs (d’Erik Satie à Philip Glass via Steve Reich).

Le Frac Franche-Comté, qui depuis 2006 construit sa programmation sur la question du temps, se penche sur les arts plastiques en offrant deux expositions, l’une monographique et l’autre thématique, consacrées à la répétition. La première, au sein du parcours, est centrée sur Bernard Piffaretti, qui est par excellence un peintre de la répétition. Sont exposées une vingtaine de toiles ludiques réalisées entre 1986 et 2014 et s’appuyant sur un protocole précis : il peint deux tableaux, dont l’un se veut la copie de l’autre. Quant à la deuxième expo, qui est un group show rassemblant quinze créateurs, présentant aussi bien de jeunes pousses (Abe, Perray, Sanheira) que des plasticiens aguerris (Alÿs, Closky, Durham, Ferrer, Séchas, Sorin, Sterbak), voire des stars (Abramović, Lesage, McQueen, Nauman, Opalka), elle propose divers angles, tant artistiques que sociaux et sociétaux, qui appréhendent le principe de répétition dans l’art et la vie confondus. Si la stratégie répétitive, qui pousse Piffaretti à élaborer ce qu’il appelle très justement des « méta-peintures », à savoir des peintures sur la peinture, nous invite à se poser la question de la copie, de la duplication et de la sérialité dans l’art, les autres créateurs, réunis avec finesse par la commissaire Sylvie Zavatta, sont davantage axés sur l’acte mécanique répétitif qui engage dans la durée le corps de l’artiste. De la résistance physique à l’absurde bureaucratique en passant par le comique de répétition, les plasticiens se font ici tour à tour graves et humoristiques. Seul regret, à l’exception de panneaux explicatifs et de plaquettes informatives qui accompagnent le spectateur, il manque un catalogue qui permettrait de prolonger le vif plaisir pris en visitant cette double exposition passionnante.

« Bernard Piffaretti. Juste retour (des choses et des mots) » et « La répétition », Frac Franche-Comté, Cité des arts, 2, passage des Arts, Besançon (25), www.frac-franche-comte.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°678 du 1 avril 2015, avec le titre suivant : Piffaretti et les artistes de la répétition

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque