Samedi 24 février 2018

Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen-l’Aumône (95)

Orlan : jour de fête à l’abbaye de Maubuisson

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 22 décembre 2009

À la splendeur patrimoniale mais toute entière close des bâtiments de l’abbaye de Maubuisson, l’exposition consacrée à Orlan apporte une réplique haute en couleur et pleine de surprises.

Intitulée « Unions mixtes, mariages libres et noces barbares », elle se développe en cinq plans-séquences déclinant vidéos et sculptures en un lot d’œuvres joyeusement hybrides. Si le corps y est toujours en jeu (lire L’œil n° 592, juin 2007), il l’est autrement. Voire indirectement. Ainsi de cette installation inédite que l’on peut voir dans la grange et qui est composée d’une monumentale limousine blanche gonflable, image cliché du luxe et du mariage, et de la projection d’une vidéo, montage mixte filmique et utopique en éloge à toutes les unions possibles.

Nu, le corps se fait sculpture sur pied dans le parloir, à l’image fidèle de son auteur mais transformé en un être cyborg qui s’auréole de lumière en interaction avec le déplacement du visiteur : une façon de dresser comme une figure hybride et diabolique et son double menaçant à contre-courant de l’image idéalisée de l’idole. Ailleurs, il ne reste plus du corps qu’une enveloppe aux allures de composition mi-baroque, mi-abstraite, dont les trois versions – blanche, noire et or – rivalisent d’éclat sous les feux des projecteurs d’un semblant de défilé de mode : éloge du pli cher à Deleuze.
 
Enfin, soucieuse de prendre ses distances avec son propre corps, Orlan a invité à Maubuisson son double Aka et lui a laissé le soin de dénoncer les débords d’une société qui a fait du sport le vecteur d’une nouvelle religion : le ballon rond devient alors le support d’extraits de la Bible et un lot de télévisions dressées pour former une croix retransmettent tête-bêche des matchs de foot dans un brouhaha fanatique envahissant.
 
L’idée de mixage qui préside à cette exposition, où le son et la lumière jouent un rôle primordial, instruit un monde singulier et déroutant qui jette un trouble sur des concepts comme le beau, l’être et le paraître.

« Orlan, Unions mixtes, mariages libres et noces barbares », abbaye de Maubuisson, rue Richard-de-Tour, Saint-Ouen-l’Aumône (95),
www.valdoise.fr, jusqu’au 8 mars 2010.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°620 du 1 janvier 2010, avec le titre suivant : Orlan : jour de fête à l’abbaye de Maubuisson

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque