Vendredi 22 novembre 2019

Musée Frieder Burda, Baden-Baden Jusqu’au 18 septembre 2011

Neo Rauch, une peinture d’ambiance

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 27 juin 2011 - 301 mots

Célèbre pour la richesse artistique de son musée, la ville de Leipzig a ajouté à sa notoriété dans les années 1990 le titre d’une école éponyme au regard d’une production picturale figurative et expressive. Originaire de la ville, né en 1960, Neo Rauch en a été la figure de proue tout en développant un style personnel et inédit.

Ses peintures de grand format mettent en scène des personnages de l’ex-RDA dans des situations improbables, dans une veine qui mêle relents d’expressionnisme et néopop art via une iconographie médiatique et illustrée. Quoique adossées à toute une culture des années 1940-1960 portée à Leipzig par des artistes comme Wolfgang Mattheuer ou Werner Tübke, ainsi que par le modèle de la perfection socialiste et le graphisme utilitaire, les œuvres de Rauch ne véhiculent pas de message mais une ambiance.

Quelque chose d’un réalisme symbolique, voire allégorique, est à l’œuvre dans la peinture de Neo Rauch qui contribue à créer un climat d’étrangeté. L’exposition que lui consacre cet été le Musée Frieder Burda rassemble une trentaine d’œuvres qui composent comme un ensemble rétrospectif ponctué des différents thèmes abordés par l’artiste. On y assiste à la progressive invasion de la couleur et à l’élaboration d’un style aux composantes qui rappellent nombre de figures passées tels Beckmann, Bacon et Baselitz.

« Je tente de tenir la bride aux choses et de mettre en scène de manière très consciente les aspects de l’inconscient », déclarait l’artiste à ses débuts. Il n’a pas dérogé à sa règle au fil du temps et son œuvre est forte d’une dynamique mythologique qui n’engendre aucune forme de narration, mais réside bien au contraire dans une esthétique de la rupture, de l’insert et de la trame.

« Neo Rauch »

Musée Frieder Burda, Lichtentaler Allee 8b, Baden-Baden (Allemagne), www.museum-frieder-burda.de, jusqu’au 18 septembre 2011.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°637 du 1 juillet 2011, avec le titre suivant : Neo Rauch, une peinture d’ambiance

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque