Martigny (Suisse)

Modigliani la recherche du style

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 22 août 2013 - 325 mots

L’exposition « Modigliani et l’école de Paris », renouvelant la collaboration fructueuse de la Fondation Pierre Gianadda avec le Centre Pompidou, rassemble une centaine d’œuvres provenant des collections de Beaubourg ainsi que de collections particulières et de musées suisses et étrangers.

Conçue par Catherine Grenier, cette expo d’envergure est centrée sur le développement de l’œuvre d’Amedeo Modigliani (1884-1920), de son arrivée à Paris en 1906 jusqu’à sa mort en 1920.

Les emblématiques portraits et nus de Modigliani, aux longs cous graciles et aux yeux en amande, côtoient des pièces des figures principales de l’école de Paris. Se tenant à distance à la fois du magnétisme de Picasso et de la déferlante futuriste (il refuse en 1910 de signer le manifeste du mouvement), Modigliani parvient à créer sa « marque personnelle ». Sa volonté de synthèse de la tradition du portrait, du primitivisme et du cubisme crée ce qui fait sa grandeur : l’élaboration d’une figuration hybride, oscillant entre réalisme local et abstraction pure. En ce sens, cette exposition rappelle combien Modigliani est un artiste majeur du XXe siècle : ses fulgurances picturales et sculpturales rivalisent tout à fait avec la puissante inventivité plastique d’un Picasso ou d’un Soutine.

Si cette exposition chorale ne manque pas d’intérêt, avouons cependant qu’elle souffre de certaines faiblesses. La relation aux contemporains de Modigliani est tout à fait pertinente, mais on s’étonne que Brancusi, qui permet justement à l’Italien d’« atteindre la plénitude » via une extrême simplification des formes, soit comme excentré, ses œuvres radicales étant reléguées dans une pièce adjacente, loin de la place d’honneur. Par ailleurs, dans sa volonté certes louable d’être exhaustive pour dresser le panorama de l’école de Paris, cette expo nous donne à voir un certain nombre d’œuvres mineures, signées Pascin, Valadon et autres Utrillo, dont on aurait pu se passer !

Infos pratiques

« Modigliani et l’école de Paris », jusqu’au 24 novembre 2013, Fondation Pierre Gianadda, rue du Forum 59, Martigny (Suisse), www.gianadda.ch

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°660 du 1 septembre 2013, avec le titre suivant : Modigliani la recherche du style

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque