Mazette !

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 28 octobre 2008

Il faut parfois revenir sur certains fondamentaux pour s’apercevoir combien l’art contemporain s’inscrit dans une longue tradition. Celle de l’émerveillement en fait partie, un sujet classique tout en étant réactualisé en permanence. Il sera au cœur de deux expositions dont le premier « épisode » commence cet automne.

Vincent Kohler'Teufelstein' (2004)%26copy; Kohler

Nourrie de contes de fées, d’Alice au Pays des Merveilles et de science-fiction, « Waoohhh ! » pose les bases d’une excursion dans un monde à effets spéciaux, modestes ou grandioses. Le spectateur ne pourra pas rester de marbre devant certains de la vingtaine de spécimens rassemblés au CRAC Alsace.
La proposition panache idéalement des têtes connues – Michel Blazy ou Pierrick Sorin – avec de jolies découvertes comme Christian Gonzenbach ou Nicolas Darrot. Elle entend bien jouer sur le spectaculaire, en ayant recours au fantastique, aux ressorts narratifs, aux grands récits populaires, en usant et abusant de l’agrandissement, de l’accumulation ou même de la déformation.
Ainsi un rocher peut se mettre à fumer avec Vincent Kohler (un jeune Suisse qui monte), et une table de billard pensée par Stéphane Thidet voit son revêtement se muer en paysage montagneux dans une lumière surnaturelle. Ils sont treize à déployer leurs talents de conteurs et de prestidigitateurs dans cette exposition qui mélange aussi bien des vidéos que des sculptures, des installations que des dessins.
Car le merveilleux n’a aucun matériau de prédilection, il est capable de tout ravir. Il s’exprime autant dans la mise en scène pathétique et très bricolée du film de Pierrick Sorin C’était bien du coulis de tomate (2005) que dans le raffinement des chimères précieuses de Bruno Pelassy.
Avec les rêves et les légendes populaires, le spectateur se trouve sur
un terrain balisé, celui du grand terreau du subconscient et du fantasme. Il lui reste à se laisser surprendre et enchanter par les interprétations réservées par cette plongée dans le merveilleux. Et on a beau croire que le sujet a été rebattu, l’exposition témoigne combien il est inépuisable.

« Waoohhh ! le merveilleux dans l’art contemporain » (1er volet), CRAC Alsace, 18, rue du Château, Altkirch (68), jusqu’au 4 janvier 2009, www.cracalsace.com

Légende photo :

Vincent Kohler - 'Teufelstein' 2004
Résine, mousse, moteur, fumée
120 x 170 x 100 cm

Teufelstein est un rocher de taille humaine qui vibre et transpire de la fumée.

Site de l'artiste : www.vincentkohler.ch

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°607 du 1 novembre 2008, avec le titre suivant : Mazette !

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque