Lever et serrer selon Saulnier

L'ŒIL

Le 1 juillet 1998

Comment, très pédagogiquement, expliquer les éléments fondamentaux du travail d’un sculpteur ? C’est l’objectif de cette double exposition alsacienne consacrée à Emmanuel Saulnier. D’un côté, à Altkirch, on montre comment depuis douze ans ses œuvres questionnent l’espace, s’interrogent sur la transparence, l’équilibre, le vertige, le passage de l’horizontal au vertical.
A Strasbourg, cinq grandes sculptures récentes « engagent, dans la mise à nu de leurs contours et par leur tension physique, un serrement et une prise directe de l’espace ». Parallèlement, une pièce réalisée dans le cadre des aides à la production de la Caisse des dépôts et consignations a été installée Passage Vauban à Strasbourg.

ALTKIRCH, Crac Alsace, STRASBOURG, La Chaufferie et Ecole des Arts décoratifs, jusqu’au 1er août et NANCY, galerie Hervé Bize, jusqu’au 18 juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Lever et serrer selon Saulnier

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque