Samedi 24 février 2018

Donation

Les coups de Cross

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 3 mars 2009

Le Musée Malraux présente ses recherches sur les dessins et aquarelles du peintre néo-impressionniste.

LE HAVRE (SEINE-MARITIME) - Fort du succès de sa captivante exposition « Sur les quais » qui s’est tenue cet automne au Havre et vient d’ouvrir ses portes au Musée des beaux-arts de Bordeaux, le Musée Malraux a pris le temps de se concentrer sur ses propres collections. Et plus particulièrement sur l’important ensemble de dessins d’Henri-Edmond Cross (1856 – 1910), issu du fonds Senn-Foulds offert au musée en 2004 par la petite-fille du collectionneur havrais Olivier Senn. La directrice de l’institution, Annette Haudiquet, avoue avoir « jalousement gardé » les travaux de recherches autour de cette quarantaine de feuilles non documentées. Présentée de manière didactique, avec un souci pédagogique prioritaire, cette exposition offre de belles découvertes et laisse également la place à la réflexion sur les méthodes de travail de l’artiste. Tandis que Cross appliquait la théorie pointilliste à la lettre dans ses toiles, ses dessins préparatoires pour La Plage de Baigne-cul (1891-1892) et La Ferme, matin (vers 1893) témoignent, par exemple, d’un style des plus classiques.Savoureuse est l’occasion pour les conservateurs de se transformer en détective, de commencer un travail de recherche et d’identification à partir de zéro, de tracer des parentés et de proposer des datations. Il faudra malheureusement attendre l’année prochaine pour découvrir l’ouvrage répertoriant les dessins et aquarelles de la collection Senn-Foulds. Le catalogage du fonds est un work in progress, et l’actuel gros plan sur Cross en est le premier chapitre. La prochaine étape sera une exposition similaire, prévue à l’automne 2010, autour des dessins d’Edgar Degas lesquels constituent l’autre point fort de la collection d’Olivier Senn. À l’issue de cette exposition sera publié le fameux catalogue sur l’intégralité des œuvres sur papier du fonds Senn-Foulds.
Parallèlement à ce gros plan sur les collections, le musée introduit de manière habile et pertinente l’art contemporain en son sein, en consacrant une salle aux travaux vidéo de Ger van Elk. L’artiste néerlandais et ses compositions animées détournant le pointillisme avaient déjà fait une apparition discrète au cœur de l’exposition « Néo-impressionnisme » au Musée d’Orsay en 2005. L’une d’elle fait ici directement écho au chef-d’œuvre La Plage de la Vignasse, les Îles d’or (1891-1892), entré dans les collections du musée grâce à Olivier Senn. Plus nombreuses et parfaitement mises en valeur, ces flatscreens déploient ici tout leur sens et leur sensibilité.

NOUVEAU REGARD SUR LA DONATION SENN-FOULDS. HENRI-EDMOND CROSS : AQUARELLES ET CRAYONS NÉO-IMPRESSIONNISTES ET GER VAN ELK « FLATSCREENS », jusqu’au 26 avril, Musée Malraux, 2, boulevard Clémenceau, 76600 Le Havre, tél. 02 35 19 62 62, http ://musee-malraux.ville-lehavre.fr, tlj sauf mardi 11h-18h, 11h-19h le week-end.

HENRI-EDMOND CROSS
Commissaire : Annette Haudiquet, directrice du Musée Malraux
Œuvres : une soixantaine, dont les deux tiers proviennent du fonds Senn-Foulds

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°298 du 6 mars 2009, avec le titre suivant : Les coups de Cross

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque