Chantilly (60)

Le sacre du Grand Condé sur ses terres

Domaine de Chantilly jusqu'au 2 janvier 2017

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 26 septembre 2016

Quelle est la recette d’une exposition réussie ? L’alchimie entre un lieu et un sujet, sujet si possible original, et par ailleurs, une scénographie au service d’œuvres pertinentes et de qualité.

Pour son rendez-vous de rentrée, le château de Chantilly remplit toutes ces figures imposées et signe une remarquable exposition, attendue de longue date par les amateurs du Grand Siècle. Exposition que l’on pourrait, au demeurant, difficilement imaginer ailleurs, tant son propos est inextricablement lié à Chantilly. Il s’agit en effet de la toute première monographie de Louis II de Bourbon, prince de Condé entré dans la légende sous le nom de Grand Condé. Éminent guerrier, le premier prince de sang a également été l’artisan de la transformation du château cantilien et a mis un point d’honneur à y entretenir une cour éclatante animée par les meilleurs artistes de son époque. Le parcours, scandé par une habile scénographie, dévoile les deux visages de cette personnalité passionnante qui vécut toute sa vie entre rivalité et émulation avec son royal cousin, Louis XIV. Le Jeu de paume est ainsi scindé par une grande table cimaise qui modèle et agrandit l’espace, autorisant la présentation de nombreux documents et œuvres dans un espace relativement restreint. Un accessoire qui permet aussi de créer deux atmosphères antagonistes symbolisant les différentes facettes du personnage. D’un côté sont donc évoqués les victoires militaires, mais aussi les aléas politiques du prince rebelle qui dirigea la Fronde ; de l’autre son rôle de mécène et de collectionneur. Flamboyant protecteur des arts et lettres, le Grand Condé fit de sa cour un creuset artistique et littéraire conçu comme un anti-Versailles, un lieu plus tolérant où se réfugia notamment Molière lors de la querelle du Tartuffe. Tableaux, gravures et livres conservés au château font revivre cette effervescence, accompagnés de pièces de sa collection dispersée à la Révolution et qui n’étaient, pour certaines, jamais revenues.

Le Grand Condé. Le rival du Roi-Soleil ?

Salle du Jeu de paume, Domaine de Chantilly, Chantilly (60), www.domainedechantilly.com

Légende Photo :
Juste d’Egmont (Leyde, 1601-Anvers, 1674) Portrait de Louis II de Bourbon, prince de Condé, dit le Grand Condé, en armure Huile sur toile Chantilly, musée Condé, PE 131 © RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°694 du 1 octobre 2016, avec le titre suivant : Le sacre du Grand Condé sur ses terres

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque