Rotterdam (Pays-Bas)

Le Bauhaus, école sans frontières

Boijmans Museum - Jusqu’au 26 mai 2019

Par Mathieu Oui · L'ŒIL

Le 28 mars 2019 - 301 mots

C’est un parcours foisonnant que propose le Musée Boijmans de Rotterdam autour des influences réciproques entre l’école allemande fondée par Walter Gropius en 1919 et la scène néerlandaise.

Chronologique, l’exposition commence en 1907 avec l’aventure du Deutscher Werkbund, association d’industriels et artistes allemands figurant les prémices du Bauhaus, douze ans avant la création de l’école à Weimar. Une dizaine de Néerlandais y sont déjà associés. Le parcours se termine en 1968, autour de l’exposition à succès du cinquantenaire au Stedeljik Museum d’Amsterdam. Le fondateur de De Stijl, Theo Van Doesburg, passera deux années à Weimar, de 1921 à 1923, mais les relations avec Gropius sont exécrables, comme en témoigne une carte postale annotée de la main du peintre. Malgré tout, Van Doesburg figure parmi les trois artistes néerlandais (avec Mondrian et l’architecte J.J.P. Oud) ayant signé l’un des quatorze livres d’artistes publiés par le Bauhaus. Après la fermeture de l’école en 1933, une trentaine d’étudiants et d’enseignants se réfugieront aux Pays-Bas ou y feront étape avant d’émigrer aux États-Unis. L’exposition déploie une véritable constellation autour du Bauhaus à travers plus d’une vingtaine de points de rencontre entre les deux pays : écoles, expositions, organisations professionnelles, magazines, fabriques et studios, grands magasins. En dépit de la concurrence des commémorations du centenaire du mouvement et une difficulté soulignée par la commissaire à emprunter des pièces à l’Allemagne, Mienke Simon Thomas a réussi à réunir plus de huit cents photos, dessins, archives, pièces de mobilier et de design. L’exposition illustre très bien combien cette culture, d’un art total, transcende non seulement les frontières disciplinaires (création plastique, architecture, design) mais aussi géographiques. Non loin du musée, la façade du grand magasin De Bijenkorf, reconstruit par Marcel Breuer en 1957, bâtiment symbole de la reconstruction urbaine post Seconde Guerre mondiale, témoigne encore de cet héritage moderniste.

« Netherlands-Bauhaus : Pioneers of a New World »,
Musée Boijmans Van Beuningen, Museum Park 18-20, Rotterdam (Pays-Bas), www.boijmans.nl

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°722 du 1 avril 2019, avec le titre suivant : Le Bauhaus, école sans frontières

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque