Lundi 10 décembre 2018

L’Algérie, si loin, si proche

L'ŒIL

Le 1 janvier 2004 - 337 mots

Intitulée « Voyages d’artistes – Algérie 03 », la nouvelle exposition de l’espace Electra est conçue autour de l’idée de rencontre.

Rencontre de deux pays – la France et l’Algérie, riches d’un passé commun à la fois douloureux et passionnant –, mais aussi d’artistes – vingt-trois personnalités sont réunies – et de disciplines artistiques. Jean-Louis Pradel, commissaire de l’exposition, convoque aussi bien la photographie (Ianna Andréadis) que le dessin, la peinture (Philippe Cognée et ses paysages urbains), l’installation (Daniel Nadaud, Nadia Benbouta, Samta Benyahia) ou la vidéo (Zineb Sedira, Ammar Bouras…).

Personnalités reconnues (Pignon-Ernest, Rancillac ou Villeglé) et jeunes artistes évoquent chacun leur rapport à l’Algérie, avec des travaux qui en appellent le plus souvent au souvenir, à la mémoire. Il en va ainsi de l’œuvre d’Ange Leccia, Traversée, liée aux récits et photographies de son père qui, lycéen, partait rejoindre sa famille en Algérie pour les vacances. Avec le souvenir marquant que les Français profitaient du luxe du paquebot tandis que les Algériens dormaient le plus souvent sur le pont. « Mal à l’aise, mon père se retrouvait souvent à l’arrière et observait le sillage jusqu’à l’horizon. » D’où ces images vidéo en continu du sillage d’un bateau, expression mélancolique d’un départ ou d’un retour. Kader Attia propose une projection photographique présentant la vie des membres d’une famille algérienne séparés depuis seize ans, une partie vivant en France, l’autre dans les montagnes algériennes. Tarik Mesli a choisi de présenter simultanément une installation à Paris (N° 31 Import Export) et une autre, identique, à Alger, pour aller jusqu’au bout de l’idée d’échange et de résonance.
Les racines, l’exil, l’identité sont au cœur des préoccupations de tous ces artistes, guidés par la volonté d’abolir les frontières de deux pays à la fois éloignés et proches. Ce que parvient à montrer cette exposition, très cohérente dans sa diversité.

« Voyages d’artistes – Algérie 03 », PARIS, espace EDF Electra, 6 rue Récamier, VIIe, tél. 01 53 63 23 45, 21 novembre-14 mars, cat. Paris Musées, 144 p., 25 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°554 du 1 janvier 2004, avec le titre suivant : L’Algérie, si loin, si proche

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque