association

La Source, lieu d’art et lieu de vie

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 18 janvier 2008

Née il y a dix ans de la rencontre entre un peintre – Gérard Garouste – et un éducateur spécialisé – Christian Gotti –, La Source est une institution unique en son genre dont l’objectif est d’opérer en milieu social en difficulté de façon préventive, éducatrice et culturelle. L’idée majeure de son action est d’exploiter les potentialités créatrices des jeunes qui glissent sur une mauvaise pente pour tenter de leur éviter de tomber dans la délinquance. Et l’art dans tout ça ? Il leur est révélé comme un vecteur dynamique et prospectif à l’écoute du monde, à son invention positive et au partage avec l’autre, c’est-à-dire avec soi-même. La gageure lancée par Garouste et Gotti a trouvé auprès des artistes contemporains un écho immédiat, de César à Di Rosa, en passant par Raynaud, Arman, Combas, Poirier, Couturier et tant d’autres, chacun s’investissant dans des projets avec les enfants. Pour ses dix ans d’activité dans son berceau de la Guéroulde, dans l’Eure, La Source a souhaité faire sa rentrée en fanfare en présentant les œuvres réalisées sur le thème du cirque avec Fabrice Hybert, invité tout au long de l’année écoulée. Une rentrée d’autant plus festive et riche qu’elle a été agrémentée d’une part d’un spectacle, La Famille Saltimbroc, créé par Chloé Ban de la compagnie Decouflé, et de l’autre de l’inauguration d’un deuxième site à Villarceaux. La Source étend ainsi ses activités, preuve tout à la fois de son efficacité et de sa nécessité. Classé monument historique, le magique domaine de Villarceaux, en Val d’Oise, accueille pour l’occasion un choix d’œuvres de première qualité de la collection privée d’art contemporain de Jean Hamon (L’Œil n°530) ainsi qu’un certain nombre de travaux réalisés par le passé à La Source. Pour sa part, Fabrice Hybert y a imaginé un paradoxal et immense Ballon carré qui vient donner à l’ensemble sa touche définitivement fun. L’art au service du social, c’est-à-dire de la vie, une initiative exemplaire : passage obligé.

- LA GUEROULDE, La Source, 1, rue Poultière, tél. 02 32 35 91 41 et VILLARCEAUX, domaine de Villarceaux, jusqu’au 30 novembre. A voir aussi : PARIS, Fondation Coffim, 46, rue de Sévigné, « Huit artistes pour La Source », jusqu’au 7 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°541 du 1 novembre 2002, avec le titre suivant : La Source, lieu d’art et lieu de vie

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque